Si l’audition de Pennsylvanie de la semaine dernière avait été surnommée le “nouveau Gettysburg”, en référence à un tournant décisif dans la guerre de Sécession, le rallye “Stop the Steal” d’avant-hier en Géorgie représentait, lui, la réédition de la guerre d’indépendance de l’Amérique, le nouveau 1776.
 
Dans une atmosphère électrique où se mêlaient élan patriotique, ferveur religieuse, ardeur militante et drapeaux et banderoles colorés, c’est ce qu’a scandé l’avocat Lin Wood qui, aux côtés de Sidney Powell, représente le peuple américain, “We, the People”, dans l’affaire de fraude aux dernières élections :
 
Nous sommes en 1776 ! Comme vos Pères fondateurs, vous devez être prêts à tout donner pour garder cette patrie qui est la vôtre : votre vie, vos biens, vos efforts.  Car c’est votre pays et il court un grand danger. La Chine, l’Iran, la Serbie et tant d’autres encore se sont immiscés dans nos élections pour nous les voler. Mais nous ne les laisserons pas faire ! 
Ce qui distingue ce pays des autres est son amour de la liberté et le respect de sa Constitution. Les Etats-Unis d’Amérique resteront un pays libre et aussi un pays qui opère dans la légalité. 
Nous saisirons le Département de la justice de cette gigantesque fraude électorale. Oui, je connais votre sentiment à ce sujet [allusion au Procureur général Barr qui avait déclaré ne pas avoir connaissance d’irrégularités), mais il nous faut agir dans la légalité.
Faites-lui entendre votre message, dites-lui de faire son travail.
Faites aussi entendre votre message au FBI et sommez-le de faire le sien. Dites-lui que c’est pour vous qu’il doit travailler, pas pour le compte d’autrui.
Quant à la CIA, dites-lui de déguerpir, dites-lui qu’elle n’a plus rien à faire dans ce pays !
Débarrassons-nous de Gina Haspel dès demain matin, et aussi de Christopher Wray !
Savez-vous qui a vendu le Dominion à la Chine ? Saviez-vous que vos votes allaient voyager vers le Canada ou le Mexique, et être ensuite acheminés vers l’Espagne ou l’Allemagne pour y être comptés par des machines dont 75% des parts sont détenues par le Parti communiste chinois ? Nous avons pu remonter la filière de l’argent et c’est ce que nous avons découvert.
Je défie Brian Kemp (le gouverneur de la Géorgie) de poser sa main sur la Bible et de jurer qu’il n’a pas reçu d’argent chinois pour frauder. Nous savons que c’est le cas.
Sur la base des votes légaux, le président a été réélu par un raz de marée sans précédent dans l’histoire de ce pays. Et c’est pourquoi il ne quittera pas la Maison Blanche. Joe Biden n’entrera pas dans le Bureau Ovale.
C’est la fraude et elle seule qui a causé ces pics ahurissants et soudains en sa faveur. Donald Trump a remporté chacun des Etats clefs, y compris la Californie.
Le Président me l’a dit : “Si le scrutin avait été honnête et juste et que j’avais perdu, je me serais retiré. Mais je sais que j’ai gagné cette élection haut la main et je ne concéderai jamais avoir été battu alors que c’est faux.” 
Il faut rechercher la vérité en tout car c’est la vérité qui vous rendra libre.
Nous faisons face véritablement à un combat entre le Bien et le Mal.
Le pouvoir n’aurait jamais dû quitter vos mains, il vous a été enlevé par des forces malfaisantes moyennant une fraude monumentale. Celle-ci ne concernait pas seulement les machines Dominion; non, la fraude faisait partie de l’ADN de tous les systèmes de vote utilisés, grâce au logiciel Election Guard [de Bill Gates] qui y était intégré. Vos votes vous ont été volés.
Mais le pouvoir usurpé vous sera rendu, pas en partie mais en totalité. Car c’est à vous qu’il appartient, à “We, the People”.
Préparez-vous à vous battre s’il le faut et à tout donner pour le reprendre. Nous sommes en 1776 et nous nous battons pour notre liberté.
Que Dieu vous bénisse et qu’il bénisse l’Amérique !”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs
4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :