Dans leur « monde d’après », gris, triste, orwellien, le monde cauchemardesque des plus « beaux » rêves des écolos bobo radical chic à gauche toute où l’antinature est reine, même la nourriture perdra de sa substance naturelle.

Et puisque les belles grosses vaches dans nos prés sont un facteur pour ces apprentis-sorciers transhumanistes œuvrant à la naissance d’un homme nouveau du « réchauffement » climatique, fini le bon steak de bœuf, bien saignant et odorant, qui heurte la sensibilité exacerbée des sectaires vegans, place à la viande artificielle !

Singapour donne le coup d’envoi en autorisant la vente de viande artificielle, une première mondiale.

« Des nuggets à base de viande de poulet fabriquée en laboratoire par la start-up californienne Eat Just pourront bientôt être vendus dans les restaurants de Singapour après une autorisation délivrée, mercredi 2 décembre, par les autorités sanitaires du pays, qui les ont jugés sans danger pour la consommation » lit-on dans Le Monde.

Le produit « a été déclaré propre à la consommation dans les quantités prévues et a été autorisé à la vente à Singapour comme ingrédient des nuggets Eat Just », a ajouté l’agence. Le produit conçu à partir de cellules animales restera pendant au moins vingt ans sous la surveillance de l’autorité sanitaire.

C’est « une première mondiale », a affirmé Eat Just dans un communiqué reçu mercredi 2 décembre. La start-up a déclaré auprès de la BBC espérer que d’autres pays prennent la même décision. Eat Just, qui travaille depuis plusieurs années sur le développement de ce produit, a indiqué avoir fabriqué plus de 20 lots de viande de poulet artificielle dans des bioréacteurs de 1 200 litres avant de soumettre sa production à des tests de qualité et de sécurité.

Selon l’entreprise, la consommation de viande devrait augmenter de 70 % d’ici 2050. Or selon la doxa scientifiquement et climatiquement correctes la consommation de viande est l’un des principaux moteurs du changement climatique. « Je suis persuadé que l’autorisation du régulateur pour notre viande cultivée sera la première d’une série à Singapour et dans d’autres pays dans le monde », a relevé Josh Tetrick, cofondateur et PDG de Eat Just.

Bienvenu dans le “monde d’après” où l’artificiel est roi…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :