aliancia-za-rodinu-2

La Slovaquie organisera le 7 février 2015 un référendum d’initiative populaire portant sur trois points

– la définition du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme;

– l’interdiction de l’adoption par des duos de même sexe;

– la possibilité de soustraire ses enfants à l’obligation de suivre des cours d’éducation sexuelle.

C’est grâce à la mobilisation d’Aliancia za Rodinu (Alliance pour la famille) que se tiendra ce référendum. Ce mouvement de défense de la famille a rassemblé 400.000 signatures – un chiffre considérable, dans un pays de 5 millions d’habitants – pour obtenir l’organisation de ce référendum d’initiative populaire.

Aliance-za-rodinu

Initialement, il était prévu que ce référendum porterait sur un quatrième point, à savoir que seuls les couples mariés et constitués d’un homme et d’une femme devait pouvoir bénéficier d’avantages sociaux ou fiscaux. Mais ce point a été censuré par le Conseil constitutionnel.

A titre de comparaison, l’Alliance pour la famille ressemble bien plus, au niveau des convictions, à Civitas qu’à la Manif pour Tous (même si son logo ressemble à celui de la LMPT).

Ainsi,  Anton Chromik, un des leaders de l’Alliance pour la famille, ose dénoncer le «lobby homosexuel» qui veut «bâillonner les gens». Un discours sensiblement proche de celui d’Alain Escada plutôt que de Ludovine de La Rochère ou Frigide Barjot qui plaident toutes les deux pour lutter “contre l’homophobie”, reprenant à leur compte la sémantique de ce lobby LGBT.

De même concernant l’aspect confessionnel, l’Alliance pour la famille a fait campagne à Noël avec l’image d’une crèche. Pas d’ambigüité laïciste.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :