Hongrie – Le 5 septembre s’est tenu à Budapest un Sommet démographique international sous la présidence du Premier ministre hongrois Viktor Orban.

De nombreuses personnalités ont répondu à l’invitation de Viktor Orban. Parmi les participants remarqués, le président serbe Aleksandar Vucic, le premier ministre tchèque Andrej Babis, l’ancien chef de l’exécutif australien Tony Abbott, des ministres en exercice bulgare, brésilien, letton, polonais, bangladais et cap-verdien, ainsi qu’un représentant du congrès américain et des personnalités religieuses.

Viktor Orban a appelé à défendre « le modèle de la famille traditionnelle » et à encourager la natalité et les « valeurs chrétiennes ».

Il recommande d’« inscrire dans la Constitution » la définition de la « famille » afin de contrecarrer l’effet de décisions de justice qui peuvent être « anti-famille ».

Au cours de ce sommet démographique, les fruits de la politique nataliste de la Hongrie mise en place depuis 2010 ont été mis en valeur.

Par ailleurs, Viktor Orban a martelé que, contrairement aux souhaits de différents organismes mondialistes, l’immigration n’est pas la solution pour résoudre les problèmes démographiques de l’Europe.

« Si nous acceptons l’immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations », a souligné le chef du gouvernement hongrois.

Enfin, Viktor Orban a qualifié « d’idiote » et de « contre-nature » l’idée d’avoir moins d’enfants pour sauver le climat sur terre.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :