Le syndicat SUD-Rail a appelé lundi les cheminots “à ne pas réaliser de contrôle sur les pass sanitaires“, imposés à partir d’août pour voyager à bord des TGV, trains Intercités et trains internationaux au départ de la France.

Le syndicat demande aux agents de la SNCF de n’effectuer que “leurs seules missions de sécurité et de contrôle des titres de transport“, indique-t-il dans un communiqué.

Concernant les salariés de la SNCF (contrôleurs, agents de la sûreté ferroviaire) qui devront disposer eux-mêmes d’un pass sanitaire pour pouvoir travailler à bord de ces trains longue distance à compter du 30 août, SUD-Rail prévient qu’il “n’hésitera pas à appeler à la grève sur l’ensemble” du groupe, “si l’État et la direction de la SNCF venaient à confirmer leurs intentions de sanctionner” les salariés sans pass “par une suspension ou un reclassement” à un poste n’exigeant pas ce pass.

SUD-Rail “refuse la contrainte et l’atteinte aux libertés” et “se positionne contre le pass sanitaire“, qu’il juge “antisocial” et “discriminatoire“.

Ce pass sanitaire “se construit contre les travailleuses et les travailleurs“, estime le syndicat.

Le projet de loi sanitaire, adopté définitivement dimanche par le Parlement, prévoit notamment l’extension du pass sanitaire (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) aux passagers des trains longs trajets, ainsi qu’aux salariés exerçant leur activité à bord. Un salarié sans justificatif à compter du 30 août pourra être suspendu, sans salaire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :