Le syndicat SUD-Rail a appelé lundi les cheminots « à ne pas réaliser de contrôle sur les pass sanitaires« , imposés à partir d’août pour voyager à bord des TGV, trains Intercités et trains internationaux au départ de la France.

Le syndicat demande aux agents de la SNCF de n’effectuer que « leurs seules missions de sécurité et de contrôle des titres de transport« , indique-t-il dans un communiqué.

Concernant les salariés de la SNCF (contrôleurs, agents de la sûreté ferroviaire) qui devront disposer eux-mêmes d’un pass sanitaire pour pouvoir travailler à bord de ces trains longue distance à compter du 30 août, SUD-Rail prévient qu’il « n’hésitera pas à appeler à la grève sur l’ensemble » du groupe, « si l’État et la direction de la SNCF venaient à confirmer leurs intentions de sanctionner » les salariés sans pass « par une suspension ou un reclassement » à un poste n’exigeant pas ce pass.

SUD-Rail « refuse la contrainte et l’atteinte aux libertés » et « se positionne contre le pass sanitaire« , qu’il juge « antisocial » et « discriminatoire« .

Ce pass sanitaire « se construit contre les travailleuses et les travailleurs« , estime le syndicat.

Le projet de loi sanitaire, adopté définitivement dimanche par le Parlement, prévoit notamment l’extension du pass sanitaire (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) aux passagers des trains longs trajets, ainsi qu’aux salariés exerçant leur activité à bord. Un salarié sans justificatif à compter du 30 août pourra être suspendu, sans salaire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :