D’abord, rassurons notre lecteur, rien à voir avec une capsule de bouchon de champagne à l’effigie de Sarkozy, notre ex-président.

 Il se présente qu’en Australie l’euthanasie a été rejetée pour la quinzième fois par le parlement : le diable est têtu. Toutefois en prévision d’une éventuelle loi l’autorisant, le Dr Phillip Nitschke, activiste australien pro-mort et fondateur de Exit International a mis au point plusieurs manière de se suicider. Pour ne pas être rayé par l’Ordre des Médecins de son pays, il a déchiré sa licence lui permettant d’exercer.

Ce « médecin de la mort »  a mis au point la Sarko Machine qu’il vend aux Hollandais dans sa version améliorée appelée Sarko Capsule. Il s’agit d’un appareil permettant de se suicider en douceur. Celui-ci a la forme d’un cercueil pouvant d’ailleurs être reproduit en 3D. Il peut aussi être loué.

Après un questionnaire concernant votre état mental, il vous est donné la clé informatique digitalisé. Vous y entrez et vous êtes confortablement installé. C’est vous-mêmes qui appuyez sur un bouton qui envoie un liquide à base de nitrogène (azote) liquide qui remplace l’oxygène. Mort par asphyxie en quelques minutes.

L’avantage du modèle Sarko Capsule, c’est qu’il contient effectivement un cercueil qu’il est possible d’extraire. Ainsi l’appareil peut resservir. De plus le volontaire de la mort peut rester en contact avec le prestataire au cas où à la dernière minute il changerait d’avis.

Comme argument de vente il est mis en exergue son design élégant et la douceur au toucher du cercueil détachable, la fameuse capsule. On y va comme par plaisir. Ce serait d’après Nitschke une mort tellement agréable qu’on en redemanderait. Il est mis en avant comme argument de vente qu’il n’y a pas de manipulation douloureuse comme pour les injections de chlorure de potassium ou de cyanure.

Le prix de location ou d’achat n’est pas donné sur Internet. Mais peu importe. Quand on est mort, on ne compte pas…

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :