MPI s’est fait l’écho il y a quelques jours de la lettre de treize cardinaux s’opposant au pape et contestant les procédures synodales manipulées d’une façon très autoritaire par le pape François. Plusieurs journaux italiens rapportent qu’en prenant connaissance de cette lettre le pape a eu un accès de colère ayant entraîné une tachycardie – accélération brusque du rythme cardiaque.

Depuis on sait que plusieurs cardinaux se sont débinés : Scola, Vingt-Trois, Piacenza, Erdö et Pell, avec des prétextes ou explications divers et variés.

Le père Lombardi, porte parole du Vatican, a quant à lui fait une “mise au point” à la langue de bois bien romaine :

Des soi-disant treize signataires, on sait déjà que les Cardinaux Scola, Vingt-Trois, Piacenza et Erdö ont déclaré y être étrangers. Quant au Cardinal Pell, il a déclaré que privée sa lettre devait rester réservée, mais aussi que le texte diffusé par la presse ne correspondait pas entièrement au sien, pas plus que les signatures qui accompagnaient la lettre adressée au Saint-Père. Les questions critiques figurant dans la lettre avaient été évoquées lundi dernier lors de la congrégation de l’après-midi, et je les avais sommairement signalées. Tout le monde savait que, le lendemain matin, le Pape et le Secrétaire Général y avaient amplement répondu. Par conséquent, qui, des jours plus tard, a diffusé ce texte et ces souscriptions a sciemment opéré un dam qui n’était pas dans les intentions les Cardinaux (tout au moins des plus en vue). Il convient donc de ne pas accorder l’importance qu’elle n’a pas à cette initiative.

Avancer des critiques sur la méthodologie suivie au Synode n’a rien de nouveau, ni de particulièrement choquant. Mais une fois qu’elle a été fixée on ne peut que l’appliquer au mieux, ce qui est le cas. La collaboration des participants en vue d’un bon déroulement des assises synodales est large. Et à ce propos, on note que certains des Cardinaux signataires de la soi-disant lettre au Pape, Modérateurs de Circuli Minores, y prennent un part notable. D’ailleurs le climat des travaux est clairement positif.

Le Cardinal Napier m’a prié de démentir un passage de son interview à Crux, car une affirmation qui lui est attribuée ne correspond pas à son opinion: À propos de la composition de la Commission des Dix en charge de rédiger le texte conclusif du Synode, il n’a pas dit estimer que le Pape n’avait pas le droit de choisir (quelqu’un ou quelque chose), mais au contraire que personne ne peut lui nier ce droit.

Le pape veut soumettre la morale de l’Eglise au Nouvel Ordre Mondial et supporte mal la moindre opposition. La révolution continue.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :