synode

Dès le deuxième jour du Synode sur la famille, une demi douzaine d’évêques ont plaidé en faveur des homosexuels.

Le Père Tom Rosica, chargé de présenter l’évolution des travaux des pères synodaux aux journalistes anglophones, a expliqué que des prélats recommandaient aux catholiques de cesser de parler en mal des homosexuels. Il faudrait « en finir avec le langage d’exclusion, et mettre fortement l’accent sur la nécessité d’embrasser la réalité telle qu’elle est. Nous ne devons pas avoir peur de situations nouvelles et complexes », a déclaré le Père Tom Rosica devant la presse.

Ces évêques ont appelé « à une nouvelle forme de langage, en particulier lorsqu’on parle des homosexuels… Nous n’avons pas pitié des homosexuels mais nous les reconnaissons pour ce qu’ils sont. Ils sont nos fils et nos filles, nos frères et nos sœurs, nos voisins et nos collègues. »

Ces évêques qui militent pour une Eglise plus accueillante aux homosexuels ont estimé que les homosexuels ne sont pas des « gens de l’extérieur » et que l’Eglise doit leur tendre « une main accueillante en tant qu’ils sont notre chair et notre sang ».

L’un de ces évêques est Mgr Johan Bonny, évêque d’Anvers et représentant de l’Eglise de Belgique au Synode. Ce défenseur de l’homosexualité  a déclaré que “Les expériences de nos contemporains sont très diverses et variées” et que “cette évolution (…) offre aussi des possibilités et des opportunités“.

Le cardinal hongrois Peter Erdö a mis en garde contre une dilution du message de l’Eglise, cherchant à mettre fin à cette promotion du concubinage et de l’homosexualité. Mais le pape François a tenu personnellement à rappeler aux participants qu’ils doivent travailler à partir du rapport issu du synode d’octobre 2014 qui permet d’aborder toutes ces questions “pastorales“.

Certains évêques préconisent dès à présent des adaptations “régionales” ou “continentales” permettant aux églises locales d’agir comme bon leur semble.

La presse espagnole a par ailleurs republié la photo du transsexuel reçu avec sa « fiancée » par le pape à la Maison Sainte-Marthe en janvier 2015.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :