Joseph Pearce, un Américain érudit, historien, philosophe, expert en littérature est directeur du Aquinas Center for Faith and Culture au Aquinas College (Centre de la foi thomiste et de la culture) à Nashville dans le Tennessee. Il nous met solennellement en garde ainsi que ETWY la grande chaîne TV américaine catholique, et le Collège des Bénédictins, contre le film intitulé Tolkien qui raconte la vie de cet écrivain et doit sortir en mai.
Tolkien, le génial auteur britannique dont nous avons aimé Le Seigneur des Anneaux, était un catholique convaincu, converti au catholicisme par sa mère elle-même convertie. Il se définissait comme conservateur, antihitlérien, anti-communiste et opposé à l’œcuménisme de Vatican II (il est mort en 1973). Les réalisateurs de ce film, David Gleeson et Stephen Beresford sont des militants homosexuels anticatholiques s’il faut se référer à leurs (rares) antécédents filmographiques.
Pearce a confié à LifeSiteNews du 29 mars qu’il ne voulait pas que les parents chrétiens soient agressés par ce qu’il craint être décrit dans le prochain film à propos de Tolkien. « Je ne veux pas que les familles chrétiennes qui emmènent leurs enfants voir ce film soient choquées par un baiser homosexuel, ou quelque chose de ce genre et c’est pourquoi je lance cet avertissement ». « Je ne veux pas que des parents innocents qui emmènent des enfants innocents pour être diminués par cette expérience (cinématographique) et peut-être marqués à vie.»

Ceux qui ont vu Le Seigneur des Anneaux se souviennent peut-être du répugnant conseiller du roi Théoden. Son nom est Wormtongue (langue de ver). Le Pr Pearl écrit dans The Imaginative Conservative du 15 février : « Je crains que ce film ne montre qu’une version pervertie et déformée de la vérité, tissant des mensonges à la manière de Wormtongue lui-même très fier de ce qu’il fait…Wormtongue prépare sa revanche. Il empoisonne l’oreille du roi Theoden par des mensonges et des distorsions, prêchant le défaitisme et enseignant le désespoir au cœur de son noble seigneur ».
Pearl écrit plus tard dans Lifesite du 29 mars. : « Nous avons des raisons de nous méfier des adaptations cinématographiques modernes de tout ce qui est catholique ; il est donc préférable de rechercher les antécédents des scénaristes Gleeson et Beresford qui montrent un  programme militant homosexuel et même une fierté manifeste de prendre les choses pour les subvertir. »
Conclusion : nous allons avoir droit à un film déformant la vérité, antichrétien et homophile. Après cette Semaine Sainte frappée de douleurs, prenons la résolution de ne pas aller voir ce Tolkien ne serait-ce que par curiosité.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :