Voici arrivé le moment du saut qualitatif dans la dimension intelligible de la nature politique profonde conférée au transhumanisme. Ce 5ème et avant dernier épisode constitue à lui seul la clef de lecture de la révolution transhumaniste.

 

TRANSHUMANISME – « Après la révolution eugénique, la révolution numérique : une nouvelle forme de dictature » (5/6)

 

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE :

L’intelligence artificielle : « c’est une intelligence profonde en réseau » (dixit Elon MUSK).

« Je crains que HARARI dans “Homo Deus” ait raison, c’est-à-dire qu’on aille vers des dieux et des inutiles […] c’est pour moi une grande crainte politique » (dixit Laurent ALEXANDRE).

« En intelligence artificielle [existent] des références plus ou moins explicites d’ailleurs au Golem […] un grand, savant, un grand érudit : Gershom SCHOLEM (NDLR : spécialiste de la kabbale et de la mystique juive) qui était un commentateur du Golem qui a beaucoup écrit dessus a écrit un petit texte extrêmement beau au moment où l’on a créé le premier ordinateur en Israël qui s’est appelé Golem, justement » (dixit Jean-Gabriel GANASCIA).

Intelligence humaine/intelligence artificielle/Golem ou comment le transhumanisme cherche-t-il à fabriquer un monstre politique incontrôlable ? LE CHOC DE L’INFO a reproduit ci-après les déclarations de personnalités s’étant exprimées sur le transhumanisme appliqué à la politique.

POLITIQUEMENT, À QUOI LE TRANSHUMANISME SE RAPPORTE-IL PRÉCISÉMENT ? 

Jacques TESTART (généticien, inventeur du premier bébé éprouvette en 1982) : « Les transhumanistes, qui sont au-dessus du politique qu’ils méprisent, voudraient un gouvernement d’experts. Ils nous préparent l’élitisme. L’élitisme des décideurs, puisque ce serait un gouvernement d’experts, mais aussi l’élitisme des soignés, parce qu’il est impossible de permette l’accès de tous aux technologies. » Conférence :“Le transhumanisme contre l’humanité”, Maroc, 2016.

AU REGARD DE L’HISTOIRE, EN PARTICULIER SUR LE PLAN IDÉOLOGIQUE, QUEL TYPE DE RÉGIME POLITIQUE POURRAIT NAÎTRE DU TRANSHUMANISME ?

Yuval Noah HARARI (essayiste, professeur d’histoire médiévale et militaire à l’université hébraïque de Jérusalem) : « Le but n’est pas de prévoir [l’Histoire], mais d’étendre l’horizon de nos possibilités. L’étude de l’Histoire nous permet de libérer notre imagination de ses limites et de réaliser qu’il n’y a absolument rien de certain concernant le futur de la démocratie libérale, et que dans 50 ans, elle pourrait complètement disparaître. Le monde pourrait être dominé par des régimes complètement nouveaux, comme des dictatures numériques. […] Donc la révolution numérique en cours pourrait entraîner la création d’une nouvelle forme de régime autoritaire. […] Ce n’est pas une prédiction, c’est une expansion de l’horizon de nos possibilités. » Interview donnée au Forum FNAC, France, 2017.

AU-DELÀ DE SES ATTRIBUTIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES, LE TRANSHUMANISME RELÈVE-T-IL AUSSI D’UN PROGRAMME DE GOUVERNEMENT MONDIAL ?

Laurent ALEXANDRE (docteur en médecine, chirurgien-urologue, fondateur du site internet Doctissimo, président de la société DNA Vision) : « Vous l’avez bien compris, au XXIème siècle, l’intelligence, au sens large du terme, qu’elle soit biologique [humaine] ou qu’elle soit artificielle, est la clef de tous les pouvoirs : pouvoir politique, pouvoir militaire, pouvoir scientifique, le pouvoir intellectuel, etc, etc. […] Je répète ce que j’ai dit tout à l’heure parce que je le crois très sincèrement : il va falloir notre engagement politique, au sens de politico-philosophique, politico-moral, politico-éthique de tous dans les décennies qui viennent pour réussir cette transformation. Parce que nous ne vivons pas une révolution technologique schumpetérienne comme la vapeur ou l’électricité : nous vivons un changement de civilisation. » Conférence donnée devant les Amis du CRIF, Paris, 21 novembre 2017.

 

THÈME ABORDÉ :

  1. Le transhumanisme en tant qu’idéologie (03:48)

 

DERNIER ÉPISODE : « La révolution transhumaniste : une subversion religieuse ou “détruire Dieu sans le dire.” »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

2 commentaires

  1. la vieille gauloise says:

    Ils oublient quelque chose d’ important et de déterminant qui risque de faire échouer leur utopie mortifere C’ est la DEMOGRAPHIE ! Contrairement à ce qu’ on nous a martelé pendant des années, la population mondiale va commence une baisse importante autour de 2025 :baisse des naissances et augmentation des décès dus au vieillissement de la population mondiale Des experts ont publié une étude a ce sujet ” empty planet”….comme l’ économie est liée principalement à la consommation nous allons connaître une récession importante au niveau mondial ( à des degrés divers selon les pays) et nous serons obligés ( pour ceux encore vivants !) d’ apprendre à vivre en mode décroissant ou avec MOINS …. C’ est paradoxalement une nouvelle
    Dure et bonne

  2. Jobard says:

    Les juifs qui encadrent Laurent Alexandre lors de la conférence au CRIF m’apparaissent particulièrement inquiétants ou stupides, je n’arrive pas à me décider…