Les éditions Saint-Remi ont eu la bonne idée de réunir en un volume trois opuscules consacrés à Jean-Jacques Rousseau.

Mgr Christophe de Beaumont, archevêque de Paris, est l’auteur du premier opuscule présenté ici en fac simile sous sa forme originale datant de 1762. Pour être précis, il s’agit d’un mandement épiscopal condamnant le livre Emile, ou de l’Education, signé Jean-Jacques Rousseau, “Citoyen de Genève”. Le prélat souligne que l’auteur d’Emile propose un plan d’éducation, qui, loin de s’accorder avec le Christianisme, n’est pas même propre à former des Citoyens, ni des Hommes. Mgr de Beaumont en souligne les inepties et la mauvaise foi.

Viennent ensuite quelques pages de la Réponse de Rousseau au Mandement de Mgr de Beaumont. Ici encore, il s’agit d’un fac simile : celui de la bibliothèque de Voltaire dont on verra quelques notes manuscrites posées dans la marge, très acérées et souvent pertinentes, laissant entrevoir comment ces deux-là se mangent entre eux.

Enfin, le troisième opuscule est signé du Comte Joseph de Maistre et intitulé Examen d’un écrit de Jean-Jacques Rousseau sur l’origine des inégalités. Avec le talent qu’on lui connait, l’écrivain contre-révolutionnaire taille en pièces les spéculations de Rousseau et les réduit au rang de bavardages d’un sot qui ne sait ce qu’il dit.

Trois opuscules contre Rousseau, Mgr Christophe de Beaumont et le Comte Joseph de Maistre, éditions Saint-Remi, 12 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés