Canada – Le premier ministre Trudeau a qualifié les Canadiens qui s’opposent aux injections expérimentales de thérapie génique contre le COVID-19 d’«extrémistes», de «racistes» et de «misogynes» qui nient la science.

L’ interview date de septembre mais n’est devenue virale sur les réseaux sociaux qu’à la fin du mois de décembre et a depuis suscité de vives critiques de la part des politiciens et des citoyens.

« Oui, nous sortirons de cette pandémie grâce à la vaccination », déclare Trudeau au cours de cette émission-débat québécoise populaire. « On connaît des gens qui se décident encore et on va essayer de les convaincre, mais il y a aussi des gens qui sont farouchement opposés à la vaccination. »

Trudeau qualifie alors les non-vaccinés de gens qui « ne croient pas à la science, qui sont souvent misogynes, souvent racistes aussi ; c’est une secte, un petit groupe, mais qui prend de la place, et ici il faut faire un choix, en tant que leader, en tant que pays ».

Il dit même se demander si le Canada devrait « tolérer ces gens » ajoutant que les non vaccinés « vont nous empêcher » de revenir aux « choses que nous aimons faire ».

Les déclarations discriminatoires et déroutantes de Trudeau semblaient être passées inaperçues jusqu’au 28 décembre, lorsque Maxime Bernier, chef fédéral du Parti populaire pour la liberté du Canada, a publié la vidéo sur les réseaux sociaux tout en qualifiant Trudeau de « fasciste psychopathe « .

L’affirmation de Trudeau selon laquelle ceux qui s’opposent à la vaccination sont «racistes» est en contradiction avec le fait que bon nombre des personnes les plus réticentes à la vaccination sont des membres de communautés minoritaires qui se méfient fortement du gouvernement en raison des mauvais traitements infligés aux générations précédentes.

Ainsi, les groupes autochtones amérindiens comme la communauté des Six Nations en Ontario ont un taux de vaccination de seulement 46 pour cent à la mi-décembre, comparativement à un taux de plus de 85 pour cent pour l’ensemble de la population de la province.

Aux Etats-Unis, le groupe le plus réticent à accepter le « vaccin » contre le Covid est celui des Noirs américains, avec 50 % de méfiants à l’égard des injections.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :