L’ancien président américain Donald Trump a qualifié le président russe Vladimir Poutine de génie pour ce qu’il fait en Ukraine. De plus, il a affirmé que cela n’arriverait pas avec lui

L’ancien président des États-Unis d’Amérique, Donal Trump, a  évoqué ce qui se passe en Ukraine et l’a fait à sa manière : en termes clairs. S’il avait été à la Maison Blanche, explique-t-il, Vladimir Poutine ne se serait jamais comporté de la sorte.

« Je connais très bien Vladimir Poutine et avec l’administration Trump il n’aurait jamais fait ce qu’il fait maintenant, absolument pas ! »

En une autre occasion similaire, Poutine et Trump avaient trouvé une entente. C’était en 2019 et pour trouver une solution à la situation diplomatique compliquée en Iran, une rencontre bilatérale entre les deux avait eu lieu en marge du G20 à Osaka. A cette occasion l’ambiance de la rencontre était déjà très détendue grâce aux jours précédents. C’est aussi pour cette raison que Trump est très dur avec son successeur, Joe Biden. En plus de le critiquer pour la façon dont il gère la crise en Ukraine et de l’accuser de n’avoir aucune idée de ce qui se passe, il souligne :

« Si la crise avait été gérée correctement, il n’y avait absolument aucune raison pour que la situation actuelle se produise. »

L’entrepreneur américain a également des idées très claires sur la situation ukrainienne et la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes pro-Russes de Lougansk et Donetsk par Poutine. Ainsi, alors que l’actuelle administration Biden annonce de lourdes sanctions contre Moscou, Trump, dans une interview à l’émission de radio The Clay Travis & Buck Sexton Show, affirme que ce que fait le président russe est incroyable.

« C’est du génie. Poutine déclare qu’une grande partie de l’Ukraine est indépendante. Je me suis dit : Qu’est-ce qu’il est malin. Mais cela ne se termine pas là, continue Trump. Il interviendra et se comportera en pacificateur. Il est la force de paix la plus forte que j’ai jamais rencontrée. Il y avait plus de blindés que je n’en ai jamais vu et vous savez quelle a été la réponse de Biden ? Il n’y a pas eu de réponse et tout cela est bien triste. »

L’ancien locataire de la Maison Blanche a aussi réagi à l’envoi par la Russie de troupes pour « maintenir la paix » dans le Donbass en la comparant avec la situation à la frontière sud des Etats-Unis : « Nous devrions faire pareil avec notre frontière sud », a-t-il déclaré.

Trump est intervenu de manière décisive concernant ce qui se passe sur le front économique. Il a expliqué, en fait, que Poutine non seulement « obtient ce qu’il a toujours voulu » mais grâce à la flambée des prix du pétrole et du gaz il est en train de devenir toujours « plus riche ».

Par ailleurs, lors du même entretien, l’ancien président américain n’a pas manqué l’occasion de revenir sur la question des fraudes présumées lors des dernières élections qui l’ont vu candidat.

« C’est une élection truquée et ce qui est en train de se produire maintenant c’est parce qu’est présent un homme qui ne devrait pas être là. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :