usa-ue-ukraine-mort-470x352.jpg

Face à la défaite de l’armée ukrainienne en Novorossiya , Robert H. Scales, ancien major général de l’armée américaine a déclaré à l’un des plus importants vecteurs d’informations aux USA, qu’il fallait tuer le maximum de Russes:

“Le seul moyen permettant aux Etats-Unis d’exercer leur influence et de renverser la situation dans la région est de commencer à tuer les Russes. Tuer autant de Russes qu’il faut pour empêcher les médias de Poutine de dissimuler le fait que ceux-là regagnent leur patrie dans des sacs mortuaires”, a déclaré le général dans une émission.

“Cependant, vu le niveau du soutien que nous apportons à l’Ukraine et la possibilité des Ukrainiens mêmes de contrattaquer les 12.000 soldats russes retranchés sur leur territoire, il est malheureusement peu probable que cela puisse arriver”, a conclu Bob Scales.

Ce général sait parfaitement que les Russes ne sont pas en Ukraine, sauf à titre personnel; si l’armée russe était entrée en Ukraine, il y aurait fatalement des preuves avec l’espionnage sophistiqué dont l’OTAN est pourvu. Et il y aurait des témoins, des photos et des vidéos pour en témoigner. Or personne n’a jamais pu présenter le moindre document probant. D’ailleurs les autorités de l’OTAN et de l’ONU ont déclaré n’avoir aucune preuve. Mais ce qui importe au parti de la guerre aux USA, ce n’est pas ce qui est, mais ce que les Américains doivent croire.

Si à titre d’engagement personnel des Russes sont présents en Nouvelle Russie, il y a beaucoup de ressortissants de la fédération de Russie parmi les mercenaires étrangers qui combattent dans l’armée ukrainienne, en plus des Américains, des Polonais, des Estoniens etc.

Quels sont les ressortissants de la fédération de Russie qui combattent dans l’armée ukrainienne ? Il y a notamment le bataillon Doudaïev, entièrement formé de Tchétchènes. Ce bataillon porte le nom du président séparatiste de Tchétchénie, Djokhar Doudaïev. Le terrorisme en Tchétchénie a été soutenu par l’Occident, ainsi que Vladimir Poutine le rappelle fréquemment:

“Nous nous souvenons bien comment et qui, presque ouvertement,a soutenu le séparatisme à l’époque et même le terrorisme pur et simple en Russie; les meurtriers, dont les mains étaient tachées de sang, les rebelles pour lesquels étaient organisées des réceptions de haut niveau. Ces «rebelles» se sont de nouveau manifesté en Tchétchénie. (…) Permettez-moi de me répéter, nous nous souvenons des réceptions de haut niveau réservées aux terroristes présentés comme des combattants pour la liberté et la démocratie. À l’époque, nous avons compris que plus nous cédions de terrain, plus nous donnions d’excuses et plus nos adversaires se renforçaient en cynisme et plus leur comportement devenait agressif.” (Discours à la Nation: Sanctions étrangères et souveraineté nationale)

Doudaïev

le bataillon Doudaïev était commandé par Isa Munayev, récemment tué dans l’est de l’Ukraine. Imprégnés d’une haine fanatique des Russes,  les hommes de Munayev renvoient l’ascenseur aux troupes du Secteur Droit ultra-nationaliste.

Mais le lien le plus marquant entre le Secteur Droit et les islamistes était Oleksandr Muzychko, qui a combattu aux côtés du chef terroriste tchétchène Chamil Bassaïev qui a notamment commandité le massacre de l’école de Beslan. Muzychko a été tué suite à une embuscade de la police ukrainienne qui l’a abattu le 24 mars 2014. Sans doute était-il devenu incontrôlable.

Collusion entre le régime de Kiev pro-américain et l’Etat Islamique

Une série d’articles en échos à un long reportage de Marcin Mamon paru dans The intercept, et signalés ici, démontre la collusion entre la guerre en Ukraine et l’Etat Islamique.

Des divers articles de Marcin Mamon il ressort clairement que les autorités kieviennes travaillent avec des avant-postes de l’Etat Islamique. L’auteur multiplie les exemples. Pour n’en retenir qu’un, lorsque le reporter  arrive au camp de Munayev, il est accueilli par une voiture blindée qui lui dit-on, a été offerte à Munayev par l’oligarque Igor Kolomoisky, gouverneur de Dniepropetrovsk. Kolomoisky, juif d’origine, finance les bataillons du Secteur Droit néo-nazi, la boucle est bouclée. Leur haine commune contre la Russie et Vladimir Poutine les unit au-delà de tout.

Autre symptôme de la collusion entre Kiev et l’EI: l’évasion d’Adam Osmaev (photo ci-dessus), commandant-adjoint du Bataillon Doudaïev, d’une prison ukrainienne où il purgeait une peine pour avoir fomenté l’assassinat de Poutine:   à l’automne 2014, le tribunal d’Odessa a déclaré qu’Osmaev avait suffisamment purgé sa peine. Osmaev est alors retourné à Kiev et avec Munayev ils ont créé le bataillon Doudaïev.

«De temps en temps, écrit Mamon, Munayev (Photo ci-dessous) rencontre des représentants du Service de sécurité ukrainien”.»

Doudaëv Kiev

Les 500 combattants du bataillon Doudaïev ne sont pas les seuls à être islamistes, telle le Bataillon Sheikh Mansour, qui s’est détaché du Bataillon Doudaïev posté prés de Marioupol, port sur la mer d’Azov où des escarmouches continuent malgré le cessez-le-feu. Il y a aussi deux groupes de Tatars de Crimée, comptant chacun environ 500 djihadistes de plus.

Le Praviy sektor  ou Secteur Droit est un groupe paramilitaire ouvertement néo-nazi qui a fortement oeuvré au coup d’État du Maïdan contre Viktor Ianoukovitch, l’ancien président ukrainien. Organisés en différents bataillons, dont le célèbre régiment Azov. Le Secteur Droit aurait aidé les Tchétchènes contre les Russes en Tchétchénie, où l’ancien gros bonnet du Secteur Droit Oleksandr Muzychko a combattu aux côtés de Munayev. 

«L’Ukraine est en train de devenir une étape importante pour les membres de l’EI. En Ukraine, on peut acheter un passeport et une nouvelle identité. Pour 15 000 dollars, un combattant reçoit un nouveau nom et une carte d’identité ukrainienne. L’Ukraine ne fait pas partie de l’Union européenne, mais c’est une voie facile pour l’immigration vers l’Ouest. Les Ukrainiens obtiennent facilement des visas pour la Pologne voisine où ils peuvent travailler sur les chantiers et dans les restaurants, à la place des millions de Polonais partis chercher du travail au Royaume-Uni et en Allemagne. » (Source)

“Tout royaume divisé contre lui-même court à sa ruine” 

Ainsi les islamistes d’Ukraine, brandissant des passeports ukrainiens, ont ouvert une passerelle vers l’Ouest. La coopération du bataillon Doudaïev avec des groupes ultra-nationalistes ukrainiens n’est pas prise en compte au nom de Big Brother par les forces de sécurité européenne. Suite aux attaques terroristes islamiques en Europe et aux diverses annonces de l’invasion de l’Europe par l’Etat Islamique, les forces de sécurité de l’Union Européenne sont occupées à recenser tous les suspects du continent, nous assure-t-on, mais que font les forces de sécurité de ce trou béant dans les défenses de l’UE en Ukraine, par où les islamistes disent ici s’infiltrer tranquillement? A nouveau la politique européenne face à l’islamisme est prise en flagrant délit d’ambiguïté.

L’Union Européenne est divisée en elle-même et le Christ nous a enseigné que “Tout royaume divisé contre lui-même court à sa ruine”  (St-Matthieu, 12-25) . C’est d’ailleurs contre cette incohérence que Hollande et Merkel semblent s’être enfin décidés à lutter en se rapprochant de la Russie au cours d’entrevues dans le cadre des accords de Minsk. Mais comment défendre les pays de l’Union Européenne tout en étant incorporés à l’OTAN qui défend les intérêts outre-atlantiques des  USA et en recherchant une entente avec la Russie? Surtout quand on sait que les pays de l’UE sont partagés sur cette question comme sur d’autres… 

Diviser pour régner, telle est la “devise” du dollar!

A Washington les appels à fournir des armes dites létales, -c’est-à-dire mortelles- font diversion puisque les Ukrainiens disent qu’ils obtiennent déjà cet armement, mais en refusant de dire de quels pays: 

«[L’aide provient] d’endroits où nous n’avons aucune influence et où il n’y a pas de tollé public à ce sujet. C’est de ces pays que nous sommes en train de recevoir de l’aide létale.»  affirme Oleg Gladovsky membre officiel du Conseil de sécurité nationale ukrainienne.

Mais quels peuvent être “ses endroits où nous n’avons aucune influence et où il n’y a pas de tollé public à ce sujet” ? Selon Marcin Mamon, The intercept

«Dans l’est de l’Ukraine,  le drapeau vert du djihad flotte sur certaines bases des bataillons privés», dit-il. Mais comment ces groupes de combat sont-ils privés?

Bref,  le bataillon Doudaïev obtient-il une aide directe à partir des mêmes sources que celles qui équipent en armes les rebelles islamistes de Syrie – le Qatar, le Koweït, les Émirats arabes-unis et l’Arabie saoudite ? Sans oublier les prétendus “opposants modérés” à Bachar el Assad que Hollande a reconnu avoir équipés ainsi d’ailleurs que les USA. Ainsi le réseau djihadiste international étend ses tentacules en Ukraine contre la Russie mais aussi (peut-être) indirectement contre l’UE.

Lorsqu’on connaît l’instrumentalisation des islamistes en général et de l’Etat islamique en particulier par la coalition arabo-occidentale, on ne s’étonne plus de l’importance que revêt pour les mondialistes la guerre en Ukraine: Tout en déstabilisant l’Union européenne, l’Etat Islamique en Ukraine peut aussi déstabiliser la fédération de Russie par ses républiques caucasiennes. Diviser pour régner, tel est la “devise” du dollar!

Pendant ce temps l’OTAN se déploie autour des frontières de la Russie

L’armée US a déjà envoyé 300 hommes en attendant l’ensemble des 3000 soldats qui doivent arriver dans les pays baltes. Près de 750 véhicules et équipements sont arrivés par bateau à Riga dans le cadre du déploiement de la 3e division d’infanterie américaine. 

Le déploiement doit durer environ 90 jours, il s’agit d’un exercice multinational qui est prévu du 17 mai au 6 juin. Les équipements comprennent notamment des chars, des véhicules de combat, ainsi que des hélicoptères etc.

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :