tunisie-usa

Le gouvernement tunisien aurait autorisé l’implantation d’une base militaire américaine. C’est en tout cas ce que rapporte le journal Al Arab.

L’accord détaillé dans le journal permettrait aux États-Unis d’installer une base dans la région d’Hauaria , même si pour le moment il n’y a pas de calendrier pour cela.
Citant des sources des services de renseignement Italien , le journal précise que Washington aurait commencé à déplacer du matériel sur le territoire tunisien. La base serait une alternative à celle de la ville sicilienne de Niscemi.
Cependant, le porte-parole de la présidence tunisienne, Sinaui Moez, a réfuté ces informations tandis que les autorités américaines ont refusé de les commenter.
Le journal américain The Wall Street Journal a déclaré il y  a quelques jours que le gouvernement américain était en pourparlers avec plusieurs pays d’Afrique du Nord à propos du déploiement de drones dans la zone pour augmenter la surveillance de groupe Etat islamique en Libye.
Des sources militaires américaines ont déclaré que les drones pourraient également être utilisés pour tirer sur des cibles de l’Etat islamique en Irak.
Le Wall Street Journal écrit qu’aucun pays en Afrique du Nord n’avait accepté pour le moment d’offrir ses bases pour le contrôle les drones.

La progression de l’Etat Islamique viendrait bien à point pour étendre la présence militaire américaine.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :