Turquie : Echec d'un complot contre Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le gouvernement savait qui était derrière l’affaire dite des policiers, qui est liée à un complot impliquant des membres de la police, de la justice et de l’armée.

“Nous connaissons très bien le marionnettiste et qui a écrit cette pièce”

“Nous connaissons très bien le marionnettiste et qui a écrit cette pièce”, a déclaré Erdogan lors d’une réunion du parti au pouvoir, le Parti de la Justice et du Développement, au Parlement, sans livrer plus de détails.

Erdogan a déclaré qu’il était inacceptable d’enfreindre les lois et a averti que “quiconque dépasse les limites sera tenu pour responsable”.

“Nous avons autrefois défié les scélérats du FETO qui se sont retranchés dans la police, la justice et l’armée. Nous continuerons à rester fermes contre eux. Notre État est plus fort que jamais”, a affirmé Erdogan.

Le journal pro-gouvernemental Sabah a rapporté qu’Erdogan avait rencontré dans la soirée du 14 mai le chef du renseignement national turc, Ibrahim Kalin, et le ministre de la Justice, Yilmaz Tunc. Cette réunion faisait suite à une allégation le même jour de Devlet Bahceli, allié d’Erdogan et chef du Parti nationaliste, selon qui un groupe d’individus de la direction de la sécurité d’Ankara et du système judiciaire préparaient un complot conjointement avec FETO, l’organisation que le gouvernement accuse d’être impliquée dans les attentats de 2016. tentative de coup d’État. La raison en était une opération menée par les services de sécurité contre l’organisation criminelle Ayhan Bora Kaplan, qui a abouti à l’arrestation de policiers de haut rang soupçonnés, entre autres, de « complot en vue de commettre un crime ».

“L’affaire des policiers”

Le ministre turc de l’Intérieur, Ali Yerlikaya, a publié mercredi un communiqué affirmant que certaines forces tentaient de prendre des mesures contre le président et le gouvernement. Yerlikaya a également déclaré que les résultats de l’enquête sur “l’affaire des policiers” seraient présentés au public dans un avenir proche.

Le ministère de la Justice, Yilmaz Tunc, a déclaré aux journalistes que l’enquête était en cours et a demandé d’attendre qu’elle soit terminée.

Léo Kersauzie

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !