“Je n’achète pas un chat dans un sac! Quand on signe un traité international, ça va déterminer la vie des citoyens pour des dizaines d’années. Ca vaut donc bien encore quelques jours de discussion..

Malgré l’ultimatum menaçant, la Wallonie – et Bruxelles – font front et refusent de signer le traité de libre-échange CETA, empêchant le gouvernement belge de ratifier l’accord entre le Canada et l’Union européenne.

Le Premier ministre belge Charles Michel a aussitôt signifié officiellement cette situation au président du Conseil européen, Donald Tusk. “La Commission européenne, le Conseil et le Canada vont dès lors devoir décider des suites à donner à ce constat et notamment en ce qui concerne la tenue du sommet entre l’Europe et le Canada”, a commenté le Premier ministre belge à l’issue de la réunion d’aujourd’hui.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :