pope-francis-Laurent-Stefanini-main

Qu’en est-il des atermoiements du pape François à propos de la nomination de l’ambassadeur de France auprès du Vatican ? Sous  apparences de camouflet, la France n’est-elle pas en train de tendre la perche au pape Bergoglio à propos de la nomination d’un ambassadeur homosexuel au Saint-Siège? Quand on sait que le pape se montre depuis le début de son pontificat favorable à une certaine normalisation du cas des homosexuels dans l’Eglise ? On se rappelle le célèbre « Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » qu’il avait lancé dans l’avion de retour des JMJ du Brésil, à propos de Mgr Ricca dont les liaisons homosexuelles ont fait scandale en Argentine et qu’il avait nommé à la tête de l’IOR (la banque du Vatican) ?

Le péché d’homosexualité a toujours été condamné par la Tradition catholique (*)  et  notamment  par Saint-Paul, comme une abomination. 

Il semble que ce choix de la France provoque de gros remous au sein de la curie. Mais si François (Hollande) a fait son choix, c’est à François (Bergoglio) qu’il revient, ou non, de l’accréditer.

(…) Laurent Stefanini, l’actuel chef du protocole à l’Elysée, sera-t-il oui ou non ambassadeur de France auprès du Saint-Siège ? 

Stefanini reçu par le pape

 (…) La confusion règne sur les intentions réelles du pape François qui a pris, ces derniers jours, le dossier en main. Après lui avoir écrit personnellement, Stefanini a été reçu, en privé, samedi, par François. «Avoir obtenu un rendez-vous avec le pape est une marque rare de considération», explique l’historien Philippe Levillain, spécialiste de la papauté.

(…) Quoi qu’il en soit, la candidature de Laurent Stefanini, qui a été numéro 2 de l’ambassade de France auprès du Vatican de 2001 à 2005, a essuyé un tir de barrages fourni. Les rumeurs vont bon train afin de contrer la nomination de ce diplomate choisi par François Hollande. Au Vatican, le bruit a ainsi couru que Laurent Stefanini, 55 ans, avait soutenu publiquement le mariage pour tous. C’est cela (et non son homosexualité) qui lui aurait barré la route de la Villa Bonaparte, siège de l’ambassade.

Rien n’accrédite pourtant un tel engagement du diplomate, réputé plutôt de droite et tenant d’une conception traditionnelle de la famille. Les attaques sont venues de plusieurs milieux. Accordé le plus souvent en fin de carrière, le poste d’ambassadeur auprès du Saint-Siège demeure très convoité, alimentant les rivalités. Et cela, même si l’ambassade est une «petite» représentation où n’officient qu’une poignée de diplomates. «Le poste est prestigieux», souligne encore l’historien Philippe Levillain. Plantée au milieu d’un très beau jardin, la villa Bonaparte est un lieu extrêmement agréable et les réseaux du Vatican restent parmi les mieux informés au monde.

Rôle de l’archevêque-cardinal de Paris, Mgr Vingt-Trois?

Cardinal. La nomination d’un gay, discret sur sa vie privée, a aussi mécontenté certains milieux catholiques conservateurs. Pourtant, le diplomate bénéficie du soutien du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, qui s’est adressé lui-même au pape en ce sens. L’hebdomadaire Valeurs actuelles est le premier à avoir dégainé, en mars, contre Stefanini, dévoilant son homosexualité et évoquant une «provocation» de Hollande. Mise en cause dans cette affaire, La Manif pour tous a juré ses grands dieux, par la voix de sa présidente Ludovine de la Rochère, n’y être pour rien, craignant surtout de se faire taxer d’homophobie.

Si la candidature de Laurent Stefanini pose indéniablement des problèmes au Vatican, les motifs ne sont pas tout à fait clairs. Son homosexualité semble bien avoir été instrumentalisée de différents côtés. Selon une source à Rome, une autre rumeur circulait à son sujet, des liens supposés (mais démentis) avec des milieux catholiques intégristes.  (…) (Source)

 (*) Les deux sources immuables de la Tradition sont -le Nouveau Testament (la Révélation de NS Jésus-Christ) et -la Tradition apostolique, c’est-à-dire les dogmes de l’Eglise; ou encore « ce qui a été cru partout, toujours,  et par tous » dans l’Eglise.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :