Selon le journaliste américain Adam Robinson, cité par The Daily Mail, Oussama Ben Laden aurait projeté un attentat lors de la Coupe du Monde 1998 qui s’était déroulée en France. La rencontre qui aurait dû être frappée était la rencontre opposant le 15 juin dans le groupe G l’Angleterre et la Tunisie à Marseille (score final : 2-0 pour les Britanniques). Selon une note de service d’Al Qaida : « Le Sheikh [Ben Laden], que Dieu le protège, nous a demandé d’observer les mouvements de David Seaman Alan Shearer et Glenn Hoddle (le sélectionneur). De même, que Dieu en soit remercié, son attention s’est portée sur deux jeunes joueurs qui deviennent célèbres, David Beckham et Michael Owen… ». Le n°1 David Seaman était le gardien de but de la sélection anglaise et d’Arsenal. Le n°9 Alan Shearer (buteur lors de ce match) était le capitaine et l’avant-centre de l’équipe et de Newcastle United. Le n°7 David Beckham était l’ailier gauche et jouait à Manchester United. Le n°20, Michael Owen était avant-centre et jouait à Liverpool.

Le mode opératoire aurait été le suivant : trois hommes auraient pénétré le stade Vélodrome, l’un d’eux devait se faire exploser près de David Seaman, un autre lancer des grenades contre les supporters britanniques et Hoddle, Beckham et Owen, assis sur le banc de touche, et le dernier devait tuer Alan Shearer par arme à feu. En parallèle, l’hôtel de l’équipe américaine aurait été attaqué. Un terrible scénario qui a pu être évité grâce aux services secrets explique le journaliste au Daily Mail. Une menace à l’époque passée sous silence pour éviter le fiasco de la Coupe du monde.

Information révélée 20 ans après et pour le moins curieuse quand on sait que Ben Laden, amateur distingué du ballon rond, était un inconditionnel d’Arsenal. On imagine mal le financier yéménite assassiner le gardien vedette du club de son cœur ! Info ou intox, qui saura. En tout cas, cet attentat est plus improbable que le trucage soupçonné de la Coupe du Monde 1998 comme le furent celles de 1966, 1978 ou 2002 (et bien sûr la scandaleuse Coupe du Monde de rugby de 1995…)

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés