dsk-nouvelle-compagne-mpi

Ce n’est pas un poisson d’avril ! Dominique Alderweireld, proxénète connu sous le pseudonyme de « Dodo la Saumure », annonce l’ouverture ce mois-ci du DSKlub.

Le personnage se dit « souteneur » et semble tout droit sorti d’un film d’Audiard. Il a ouvert son premier « bar à filles » au début des années 1970 et s’est installé en Belgique dans les années 1990 pour bénéficier d’une législation plus « tolérante » vis-à-vis de ses activités.

Le 23 janvier 2013, il était mis en examen puis inculpé dans le cadre de l’affaire du Carlton de Lille. On l’accuse de « proxénétisme aggravé en bande organisée », en même temps que Dominique Strauss-Kahn et sept autres personnes.

A l’époque, l’affaire DSK occupe encore régulièrement les médias. L’affaire du Carlton vient la réalimenter.

Pour Dodo la Saumure, c’est aussi un tremplin médiatique. Le bonhomme se rit de tout, plaisante à propos des hommes politiques qui sont passés dans les bras de « ses » filles. Et accroche un portrait de Dominique Strauss-Kahn dans chacun des bars qui lui appartiennent !

Le voilà qui annonce maintenant l’ouverture en avril d’un « bar à hôtesses » qu’il compte appeler le « DSK ». Toujours dans la provocation, il promet un autre nouveau lieu de prostitution qui portera pour nom le « Carlton »…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :