lardons

Un charcutier de 38 ans a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir déposé des lardons dans la boîte aux lettres d’une mosquée à Nancy en Lorraine, en réaction à l’égorgement rituel d’un vieux prêtre, Jacques Hamel, qui célébrait sa messe dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray ainsi profanée, ainsi que la tentative d’égorgement d’un fidèle.

Il s’est déclaré “choqué” et “perturbé” par cet acte de terrorisme barbare qui a eu lieu le 26 juillet 2016. En réaction, ce charcutier-traiteur au chômage, âgé de 38 ans, a déposé, quelques heures après que la nouvelle lui soit parvenue, des lardons devant une mosquée en Lorraine. La “Justice” s’est montrée prompte à le sanctionner. La durée de la mise-à-l’épreuve n’est pas précisée. Quel dommage que ceux qui lancent les cris de joie qui accompagnent généralement les attentats islamistes (Nice, Toulouse etc.) ne soient pas sanctionnés, et en proportion; une omission de la “Justice”, sans doute?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :