C’est une étrange histoire qui défraye la chronique politique aux Etats-Unis en ce moment. Le député George Santos est sommé de s’expliquer dans les médias sur le fait qu’il a menti en se prétendant juif durant la campagne électorale !

« JE N’AI JAMAIS PRÉTENDU être juif« , a déclaré le nouveau membre du Congrès de New York, George Santos, moins d’un jour avant qu’un dossier complet ne démontre le contraire, établissant qu’il s’était décrit comme « un fier juif américain » dans un document envoyé à plusieurs organisations de juifs américains.

Selon un rapport publié mardi par Forward, Santos a revendiqué son héritage juif dans le document de deux pages et a attesté avoir voyagé en Israël « de nombreuses fois à la suite de voyages d’études, d’affaires et de loisirs« . La déclaration électorale avait été adressée à plusieurs organisations juives, dont l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC).

Des questions ont été soulevées concernant l’héritage juif de Santos après qu’une enquête de Forward n’ait pas été en mesure de vérifier ses affirmations selon lesquelles ses grands-parents maternels étaient des juifs ukrainiens qui avaient fui la persécution nazie pendant l’Holocauste.

Santos, qui est américano-brésilien, avait précédemment affirmé avoir un père catholique et une mère juive. Les publications sur les réseaux sociaux examinées par Forward ont indiqué que sa mère, la défunte Fatima Alzira Caruso Horta Devolder, partageait régulièrement des images catholiques et suivait plusieurs sites confessionnels catholiques.

Les archives généalogiques en ligne indiquent également que les deux grands-parents de Santos sont nés au Brésil des années avant la montée au pouvoir des nazis en Allemagne. Les membres de la famille de Santos ne figuraient pas dans les registres des réfugiés du Centre mondial de commémoration de l’Holocauste de Yad Vashem.

Santos a exploité l’affirmation de son identité juive tout au long de sa campagne et au lendemain de son élection. En novembre, il a fait une apparition au sommet annuel de la Coalition juive républicaine (RJC), où le président de la Chambre, Kevin McCarthy, s’est vanté que Santos faisait désormais partie du plus grand caucus juif républicain des deux dernières décennies.

Santos avait également été invité par la Coalition juive républicaine à allumer la première bougie de la menorah de Hanukkah de l’organisation en décembre.

Outrées par ce mensonge, les organisations juives réclament sa démission et proclament qu’il n’est plus le bienvenu dans leurs assemblées. « Nous sommes très déçus par le député élu Santos », lit-on dans un communiqué publié par la Coalition juive républicaine. « Il nous a trompés et a dénaturé son héritage. Dans les commentaires publics et devant nous personnellement, il a précédemment prétendu être juif. Il a commencé son mandat au Congrès sur une très mauvaise note. »

Santos a repoussé les appels à sa démission, déclarant au WABC de New York qu’il prévoyait d’être assermenté et d’assumer ses fonctions.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :