Voici une scène écœurante qui démontre à quel point certains parlementaires sont déconnectés du réel. Lors d’un débat sur CNews face à Eric Zemmour, le député LREM de Val-de-Marne Frédéric Descrozailles, par ailleurs vice-président de l’obscure “mission d’information sur la concrétisation des lois”, a osé déclarer que des agriculteurs “vivent bien avec 350 euros par mois”.

L’opposition entre pays légal et pays réel est décidément toujours bien vivante. Ce député Descrozailles mériterait d’être accueilli avec des fourches lors de ses prochains déplacements.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 commentaires

  1. Je suggère que l’on propose à ce député de vivre pendant au moins 3 moins, uniquement avec 350€ par mois tout en payant ses charges : nourritures pour les bêtes, achat d’engrais, téléphone et internet, nourriture, assurances, carburant pour le véhicule et tracteur. Nous verrons bien s’il vit bien avec cette petite somme.

    • Grass Serge says:

      Il est évident que 350€ par mois est très insuffisant pour vivre décemment, mais il ne faut pas ajouter de la bêtise à la bêtise, les 350€ sont ce qu’il reste lorsque les charges que vous évoquez ont été payées.

  2. balaninub says:

    Patricia Pérou ,vous avez écrit ce que je voulais! donc merci tout-à-fait d’accord !
    Remarquez bien j’ai aussi entendu qu’il était difficile de vivre avec 1000 euros D’ARGENT DE POCHE !!!! alors
    Ils ne sont pas hors sol, ils le font exprès ! c’est tout. Il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte des inepties qu’ils sortent à longueur de temps. Pauvres types. Et dire qu’il y en a qui ont cru à : Il faut penser printemps !!! faut vraiment rien avoir dans la cervelle, ou alors c’est tout simplement de la mélasse.

  3. Acidacetix says:

    C’est un cas gravissime d’Alzheimer galopant et particulièrement contagieux. Il faut mettre le groupe LREM en quarantaine pour éviter la contagion et réformer tous ceux qui sont atteints. Se passer d’eux ne pose aucun problème.

  4. LANKOU RU says:

    Les agriculteurs apprécieront “les raclures en marche ” ce nom leur va très bien et reflète leur cynisme à l’égard des Français (uniquement eux )

  5. Forceetjustice says:

    La seule réponse à apporter à ce depité LRM c’est mettre dans l’obligation ce triste sire à vivre , avec un contrôle digne du KGB , une année durant avec 350 € par mois….à la campagne bien-sûr !

  6. pascal queniart says:

    encore 1 trouduc de chez macron

  7. Etienne says:

    Plus bourré que celui-là, tu meurs.

  8. Lionel says:

    2016-02-26 09:48:17 Que voulez-vous que les agriculteurs négocient? Les dés sont pipés depuis longtemps!
    Il faut confier les affaires agricoles à des agriculteurs et nous savons que ce sont des technocrates qui ont appliqué servilement le plan Rueff-Armand de 1958, lequel préconisait: “dans le secteur agricole le mécanisme des prix devra, presque en permanence, repousser les agriculteurs vers les activités industrielles… Son action à sens unique tendra à définir des revenus agricoles pour les maintenir au-dessous des revenus industriels. Ainsi le mécanisme des prix ne remplira son office dans le secteur agricole qu’en infligeant aux agriculteurs presque en permanence un niveau de vie sensiblement inférieur à celui des autres catégories de travailleurs…” et de Gaulle d’ajouter lors de son retour aux affaires en 1958: “le problème des paysans c’est comme celui des anciens combattants. Tous les jours il en disparaît si bien que la question se règlera d’elle-même”.
    “Recours au protectionnisme”? Eh bien oui, quand les règles du marché ne sont pas respectées ou portent atteinte à la prospérité de notre agriculture et de notre industrie, il faut ou les modifier ou prendre des mesures de rétorsion adéquates ou bien disparaître et je préfère que ce soient les riches “commissaires parasites de Bruxelles” qui disparaissent plutôt que nos agriculteurs, lesquels non seulement nous reviennent moins cher, mais sont sans commune mesure et de tous temps les plus indispensables des acteurs économiques…
    Chers agriculteurs, méfiez-vous, quand même, des présidents qui “prétendent vous avoir compris”!

  9. Gabriel Zallas says:

    C’est odieux !! Aavec 350 €/mois ces salauds d’agriculteurs font des économie et capitalisent. Il faut d’urgence instaurer une taxe sur l’épargne de ces odieux capitalistes qui veulent affamer le peuple et ses élus !

  10. C’est dans ces moments que l’on s’aperçoit qu’entre un républicain “français” et un bolchévique, la différence est de la taille de celle de l’entrefer d’un revolver.

    Quand on est déjà déraciné de culture, on l’est aussi de la réalité.

  11. Gauvin says:

    Qu’est-ce qu’y ont les Koulaks ,
    que font nos commissaires politiques européens pour en finir avec eux ?