Australie – Les autorités australiennes ont demandé la suspension temporaire d’un juge qui a considéré publiquement que la communauté ne devrait pas voir l’inceste comme tabou. Pour illustrer son propos, le juge a déclaré que, dans les années 1950, l’homosexualité était encore jugée inacceptable.

C’est le tollé en Australie. Parce qu’un juge propose de légaliser l’inceste. Mais aussi parce que le juge Garry Neilson, pour justifier sa position, a comparé l’inceste à l’homosexualité dans une affaire contre un homme de 58 ans accusé d’avoir violé à plusieurs reprises sa jeune sœur dans la maison de famille en 1981.

Le juge Neilson a osé déclarer que «le jury n’aurait rien à trouver d’inapproprié dans le rapprochement d’un frère avec sa sœur une fois qu’elle a mûri sexuellement“.
Neilson a également dit que l’inceste est encore un crime à cause de «la prévention des anomalies chromosomiques», mais a estimé que ces questions sont moins pertinentes en raison de la disponibilité de la contraception et de l’avortement !

Le procureur de la République a demandé que le juge Neilson ne puisse plus présider aucune procédure pénale jusqu’à ce que la commission  termine l’analyse de ces déclarations,

Le procureur général de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard, a également condamné les propos du juge Neilson et a souligné que “l’inceste est totalement condamnable, inacceptable, dégoûtant et criminel.”

En 2011, le juge Neilson avait prononcé une sentence clémente à l’encontre d’un homme qui avait violé entre 2007 et 2008 sa nièce d’environ 15 ans, au motif qu’il n’y avait pas de violence et qu’il n’avait pas éjaculé

Plusieurs organisations de victimes de  la pédophilie ou d’inceste ont protesté et ont appelé à sa révocation définitive.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :