Purges et évictions chez LGBT : crimes par cooptation et plus si affinités

Nous apprenons, avec une certaine jubilation, que « l’Inter-LGBT se débarrasse de son porte-parole, selon elle, trop attaché à la laïcité française ». Dans un tweet posté ce mercredi 21 décembre [Voir photo ci-dessus], Matthieu Gatipon-Bachette a relayé l’article de Charlie Hebdo expliquant son éviction de l’Inter-LGBT.

En effet, le désormais ex-porte-parole de l’inter associative lesbienne, gay, bi et trans a joint un message au papier, indiquant que son « attachement trop démonstratif au principe de la laïcité » était le « principal mobile » de son départ contraint.

Alors qu’il portait la voix de l’Inter-LGBT depuis deux ans, Matthieu Gatipon-Bachette assure en effet avoir été poussé à la démission à cause de ses engagements personnels qui ne correspondaient pas à la position officielle de la fédération d’associations.

Voici comment nos confrères de Valeurs Actuelles – via Charlie Hebdo – rapportent les faits :

En novembre dernier, le porte-parole s’était par exemple inquiété « de voir le Planning familial renoncer à la laïcité ». Elisa Koubi, coprésidente de l’Inter-LGBT avait alors dénoncé dans un courrier un « tweet choquant » et une « rhétorique universaliste islamophobe et transphobe (devenue) ingérable ». Dans un autre tweet, Matthieu Gatipon-Bachette avait aussi assuré qu’il n’était pas nécessaire d’avoir « un doctorat en études de genre ou tous les codes de la culture woke pour avoir un engagement efficace en faveur des personnes LGBT ». Alors que son message partait d’un bon sentiment pour soutenir la communauté qu’il défend, le porte-parole s’était alors attiré les foudres de plusieurs membres de l’interassociative. Ceux-ci avaient en effet estimé dans une lettre que l’utilisation du mot « woke » légitimait « les expressions balancées par l’extrême droite ». Dans ses propos relatés auprès de Charlie Hebdo, le militant a regretté que « de plus en plus d’associations (assimilaient) la laïcité à du racisme ».

La révolution est comme Saturne (1), déclarait Pierre Victurnien Vergniaud en 1793 juste avant d’être guillotiné, elle finit toujours par dévorer ses propres enfants : tant mieux si le festin a déjà commencé !

Sources : Charlie-Hebdo / Valeurs Actuelles

(1) Saturne est la “version” romaine du titan Cronos. Il dévore ses enfants pour les empêcher de prendre son trône

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :