Le Dr Vladimir Ze’ev Zelenko a été l’un des pionniers du protocole de traitement précoce pour COVID-19 impliquant l’hydroxychloroquine (HCQ) et le sulfate de zinc. Il avait écrit une lettre ouverte au président Donald Trump annonçant son protocole de traitement du coronavirus.

Ce médecin juif orthodoxe partage également fréquemment des réflexions sur la bataille entre le Bien et le Mal. Dans une interview du mois de mars avec le Dr Peter Breggin, Zelenko a expliqué à son hôte que l’histoire elle-même est marquée par une lutte « entre des personnes essayant de vivre une vie consciente ou centrée sur Dieu » et d’autres qui « ont toujours essayé d’être Dieu » et vouloir « avoir un contrôle global sur le reste de l’humanité ».

Ce que nous vivons est probablement la plus grande opération psychologique de l’histoire de l’humanité », a-t-il déclaré. Une opération « extrêmement bien orchestrée, brillamment exécutée, [et] exceptionnellement maléfique ».

Atteint d’une forme de cancer particulièrement sévère, le Dr Zelenko estime que son devoir est de parler tant qu’il le peut encore. Il commente la publication du 19 novembre de documents utilisés par la FDA (organe officiel des Etats-Unis) pour autoriser pleinement les injections anti-COVID de Pfizer, malgré leur connaissance de 150 000 effets indésirables graves recensés et de plus de 1 200 décès liés aux « vaccinations » au cours des trois premiers mois suivant son autorisation d’utilisation d’urgence.

« Le gouvernement des États-Unis a agressé la population américaine avec ses politiques meurtrières, la preuve étant que la FDA était au courant des effets secondaires bien avant de déployer ce vaccin auprès public américain », a déclaré Zelenko. Des propos qui valent pour tous les gouvernements occidentaux.

Selon le Dr Zelenko, c’est d’autant plus grave que « moins de 1% des effets indésirables des vaccins sont signalés. »

Abordant le sujet de ceux qui souhaitent être « comme des dieux », contrôlant toute l’humanité, le Dr Zelenko a désigné Bill Gates comme étant déjà en train de préparer la prochaine crise. « Ce n’est pas un prophète. C’est un criminel », a déclaré Zelenko à propos de Gates. Ajoutant que Gates n’est « que la pointe de la lance » et que la plupart des « 150 personnes les plus riches du monde » sont « parties prenantes ».

« Ils peuvent manipuler les médias, l’industrie, la politique et le monde universitaire », a déclaré le Dr Zelenko.

« Ce n’est pas une blague. Cela se produit vraiment. C’est la troisième guerre mondiale. Voici Hitler et Staline sous stéroïdes avec des armes de destruction massive. Et la seule raison pour laquelle cela se produit est que les gens ne réalisent pas que cela se produit », a-t-il déclaré.

Le Dr Zelenko a mis en évidence la question de la « vaccination » des enfants à l’école, sans le consentement des parents. « Donc, non seulement les âmes de nos enfants sont agressées dans le système scolaire public à travers la débauche et les enseignements impies, mais maintenant leurs corps seront également agressés », a déclaré Zelenko. « Il est donc temps de retirer nos enfants des écoles publiques. »

« Historiquement, dans les sociétés saines, les parents se sacrifient pour que leurs enfants aient une vie meilleure tant matériellement que spirituellement. Dans les sociétés païennes, les adultes sacrifient des enfants pour eux-mêmes. Et donc, quand vous avez une intervention avec une injection empoisonnée qui tue plus d’enfants que le virus contre lequel vous êtes censé les immuniser, c’est ce qu’on appelle un sacrifice d’enfant », a-t-il déclaré.

« Il n’y a aucune justification morale [pour injecter aux enfants les vaccins COVID-19]. Ce à quoi nous assistons n’a rien à voir avec la santé. Cela a à voir avec un esclavage totalitaire.

« Nous devons rassembler des personnes partageant les mêmes idées et former nos propres sociétés », a déclaré Zelenko. « Nous devons travailler dans l’unité et dans la désobéissance civile, espérons-le de manière non violente. Mais à ce stade, si quelqu’un vient chez moi pour piquer mes enfants, il y aura de la réaction.»

En réponse à une question concernant la cheffe de l’Union européenne, Ursula Van Der Leyen, s’exprimant en faveur des injections obligatoires anti-COVID-19, en violation directe du Code de Nuremberg , le médecin a déclaré qu’aux États-Unis « nous avons 200 millions d’armes entre les mains de citoyens respectueux des lois. C’est pourquoi les troupes d’assaut ne sont pas encore dans nos maisons comme en Autriche ou en Europe, et il est très important que nous organisions une résistance contre la tyrannie gouvernementale».

Mais le Dr Zelenko insiste : « ne vivez pas dans la peur, ne vivez pas dans l’isolement, ne prenez pas l’injection … prenez un traitement préventif contre le COVID, prenez un traitement précoce, si nécessaire, mais plus important encore, vivez en suivant Dieu. Améliorez-vous en tant qu’individu, et quand suffisamment d’individus s’améliorent, la société dans son ensemble s’améliore et nous nous éloignons du paganisme, de l’idolâtrie et des sacrifices d’enfants vers un monde de vérité, d’amour et de révélation de Dieu».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :