Thomas Guénolé a de la suite dans les idées. En septembre 2017, sur RMC, ce politologue communiste déclarait qu’il faut « déchristianiser les jours fériés ».

Depuis, Thomas Guénolé, engagé au sein du parti de Jean-Luc Mélenchon La France insoumise et responsable de l’école de ce parti, il persiste à ruminer en vue d’effacer toute trace des racines chrétiennes de la France.

Il a attendu le jeudi 10 mai, fête de l’Ascension, pour relancer sur Twitter sa rengaine laïcarde, estimant «incongru» que l’Ascension soit un jour férié «dans une République laïque» qui applique la «séparation des églises et de l’Etat».

Traumatisé à l’idée de chômer pour permettre de célébrer «la montée au ciel de Jésus ressuscité», il propose une fois de plus d’abolir les jours fériés chrétiens. En lieu et place, ce « penseur » mélenchoniste émet une idée qui réjouira les chantres de la repentance de l’homme blanc et de la promotion du multiculturalisme : «fériériser» l’abolition de l’esclavage, célébrée le 27 avril.

Une idée qui devrait certainement permettre à cet individu d’être prochainement lauréat d’un prix attribué par la secte maçonnique.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :