Le Jubilé de la Miséricorde sera «l’année du pardon et de la réconciliation» nous dit-on.

Dans une longue interview à la revue officielle italienne de l’Année Sainte Credere, le pape François explique les motivations qui l’ont mené à décider une année de la Miséricorde.

Il veut que ce soit une année de pardon et de réconciliation dans un monde de brutes. Et il promet qu’un vendredi par mois il accomplira «un geste différent de Miséricorde pour témoigner la miséricorde de Dieu, un geste qui sera comme une caresse, celle que les parents font à leur enfant pour lui dire Je t’aime.»

Après le geste “paternel”, selon Mgr Fellay, qui permet à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X d’avoir une juridiction ordinaire pour les confessions pendant cette Année Sainte, faut-il s’attendre à un geste de réconciliation un vendredi du Jubilé, jubilé fondé sur une miséricorde tronquée de la “communion pour tous” et sur la commémoration festive d’un concile qui détruit l’Eglise depuis 50 ans ?

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :