Sibel Kekilli est née en 1980 de parents turs émigrés en Allemagne. Elle a travaillé un moment à la mairie de Heilbronn puis a tourné dans quelques films pornographiques avant d’intégrer des films plus conventionnels dès 2004, de recevoir quelques prix cinématographiques et d’acquérir une notoriété internationale en tenant le rôle de «Shae» dans Game of Thrones.

Cette actrice vient de quitter le réseau Instagram et met en cause le harcèlement de certains musulmans.

« C’est la première et la dernière fois que je parlerai aux gens qui me haïssent, la plupart d’entre eux sont des Turcs, malheureusement.

Je ne tolérerai plus les menaces, les insultes et les photos sexuelles dégoûtantes que vous m’envoyez. Vous êtes plein de haine et de jalousie. Vous vous appelez des musulmans, mais vous n’acceptez pas d’autres personnes, surtout pas les femmes ou les personnes d’autres croyances.« 

L’actrice, d’origine turque, est en fait régulièrement la cible de critiques, y compris dans les médias turcs, depuis 2006, lorsque dans un discours à Berlin sur la violence contre les femmes, elle avait déclaré :

« J’ai constaté que les abus physiques et psychologiques sont considérés comme normaux dans une famille musulmane. Malheureusement, la violence appartient à la culture de l’islam. »

L’actrice avait alors été huée par les musulmans présents et un diplomate turc avait quitté la salle en signe de protestation. Depuis, ses opposants remettent fréquemment en avant son passé pornographique qu’elle cherchait à effacer.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :