Melissa Cook
Melissa Cook

L’an dernier, une femme américaine avait été embauchée par un homme en tant que « mère porteuse » d’un bébé conçu avec le sperme de cet homme et des ovules d’une jeune donneuse âgée d’une vingtaine d’années.

Mais cette femme originaire de Californie est devenue célèbre lorsqu’elle a appris que les trois embryons fécondés in vitro, et qu’on lui avait implantés par la suite, ont pu se développer normalement dans son corps. Aujourd’hui donc, elle attend des triplés.

Son contrat stipulait qu’elle recevrait 33 mille dollars pour le premier enfant et 6 mille dollars pour l’enfant supplémentaire. Néanmoins, aujourd’hui, son employeur a changé d’avis et il ne veut garder que deux des trois bébés qu’il y a dans son ventre. « Il m’a menacé de me ruiner financièrement si je ne me fais pas avorter l’un de mes trois bébés », a-t-elle déclarée.

Le journal américain The New York Post a affirmé que Melissa Cook, qui est d’ailleurs mère de quatre enfants, allait céder aux menaces de cet homme en se faisant avorter. Cependant, elle est décidée désormais de garder les trois bébés et elle vient de porter plainte contre la loi de gestation pour autrui (mères porteuses) de l’état de Californie.

La « mère porteuse » a affirmé qu’elle se rend compte aujourd’hui que ladite loi doit être réexaminée, analysée et reconsidérée car les bébés deviennent des simples objets pour les adultes et sont soumis à leurs volontés.

Selon le Directeur du Centre de Bioéthique Individu et Famille, Jorge Lafferriere, l’affaire Melissa Cook montre qu’il existe des conséquences dramatiques concernant la légalisation de la gestation pour autrui. « Si l’on dissocie la gestation d’un côté et la « volonté procréationelle » de l’autre, alors les enfants deviendront les proies des décisions des adultes et seront considérés tels que des objets de contrats », a-t-il souligné.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :