Parmi les nouvelles des forces occultes, notons que Marie-Claude Kervella-Boux est devenue la nouvelle Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France (GLFF), élue le 2 juin lors du Convent annuel qui s’est tenu à la Faculté de Médecine, Rue des Saints-Pères, à Paris. Elle succède à Marie-Thérèse Besson.

Qui est Marie-Claude Kervella-Boux ?

Cette dame âgée de 71 ans a été initiée à la franc-maçonnerie le 27 janvier 1979 et est membre de la Loge «La Tolérance».

De 1971 à 1985, celle de chargée d’études à la Direction départementale de l’agriculture du Cher. De 1985 à 1991, elle exerçait la fonction de chargée de mission au ministère de l’Agriculture.  De 1991 à 2001, elle était secrétaire fédérale de la CFDT agriculture et agroalimentaire.

De 2001 à 2007, elle a été Secrétaire Générale de la CFDT Fonctions Publiques (Etat, territoriale, hospitalière).

Elle est membre, depuis 2007, du Conseil de l’Ordre de la Légion d’honneur, instance délibérative composée de 17 membres, nommés par le Président de la République (mandat de 4 ans renouvelable).

De 2007 à 2010, elle a présidé le Conseil d’Administration de l’IRCANTEC, caisse de retraite des contractuels de la fonction publique, des médecins hospitaliers et des élus locaux. Elle siégeait au CA au titre de la CFDT.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :