Passé tout à fait inaperçu, un rassemblement avait eu lieu l’après-midi du samedi 25 novembre, à l’appel du Comité Révolutionnaire International (CRI), devant l’ambassade d’Italie à Paris, pour dénoncer le rôle de l’Italie dans la chute de Kadhafi, cause du retour de l’esclavagisme en Libye. Les manifestants ont notamment scandé “BHL assassin”.

Les militants du CRI se sont ensuite rendus au pied de la Tour Eiffel pour appeler au retour du régime de la Jamahariya en Libye, seule garantie du retour à la paix en Afrique et au Moyen-Orient et de l’arrêt du terrorisme en Occident, et rempart contre les migrations incontrôlées vers l’Europe-proie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés