Suède – Le fait n’a quasiment pas été relevé dans les médias francophones. Les élections suédoises ont permis à Leila Ali Elmi, femme musulmane d’origine somalienne, de devenir député. C’est la première femme originaire d’Afrique de l’Est à être élue au parlement suédois.

Candidate du Parti Vert (Miljöpartiet) pour la circonscription Angered à Göteborg, elle a bénéficié des voix de la communauté somalienne dans cette circonscription qui abrite un grand nombre d’immigrés d’Afrique de l’Est, dont au moins 14.000 Somaliens. Différents médias africains, et en particulier somaliens, avaient d’ailleurs signalé avec enthousiasme sa candidature.

Elle était déjà membre du conseil de district d’Angered depuis 2014.

De 2010 à 2014, un musulman d’origine somalienne avait déjà siégé au Parlement suédois. Il s’agissait de Abdirizak Waberi, président de l’Association Islamique de Suède et vice-président de la Fédération des Organisations Islamiques d’Europe.

Voilà qui en dit long sur l’impact du vote communautaire issu de l’immigration.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Sanguedolce says:

    Les verts, ce sont des suppôts de la maçonnerie, le jour du grand règlement de compte on saura où les trouver.

  2. C’est la “Suédoise” d’aujourd’hui…on a les mêmes en France.

  3. Les fous ! Faire entrer les suppôts du petit livre vert de la haine est le début de la décadence d’un pays et les prémices des troubles sociaux qui s’ensuivront !

  4. Franck Noblet says:

    Rèveil français et de L’Europe oui la république française est en danger et nos valeur et notre civilisation.Urgence les peuples souverains est en danger…