Elle s’appelle Beatrice Stockly et vivait paisiblement  dans cette ville de Tombouctou qui l’a adopté lorsque dans la nuit de jeudi à vendredi, elle a vu surgir à son domicile des hommes armés. Selon le responsable du gouvernorat de Tombouctou sur la base d’une source sécuritaire : « Des hommes sont venus chez Béatrice à Tombouctou. Ils étaient armés. Ils ont tapé, elle a ouvert et ils sont partis avec elle ».

Cet enlèvement a laissé de nombreux habitants de cette ville,  qui est entrain de renaître, dans l’émoi.

La réputation de cette ville a été ternie par son occupation par des terroristes qui y ont enlève en 2011 un sud-Africain et un Suédois. Ces deux coopérants sont encore entre les mains de l’Al-Qaïda islamique (Aqmi).

Précisons enfin que c’est pour la deuxième fois que Béatrice Stockly est  enlevée dans cette ville. Le premier enlèvement était intervenu en avril 2012 par des islamistes. Elle avait été  libérée grâce à la médiation du Burkina Faso.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :