C’est une annonce qui pourrait l’effet d’un coup de tonnerre et qui agite déjà les milieux étudiants. L’aide au logement pourrait être retirée aux étudiants non-boursiers dans le cadre du plan d’économie envisagé par le gouvernement pour respecter l’ambitieux objectif de 50 milliards d’économies d’ici à 2017 Cette suppression rapporterait 800 millions d’euros à l’Etat, quand ses dépenses pour le logement s’élèvent à 39,5 milliards d’euros.  Pour l’instant, ce n’est que du niveau de l’hypothèse mais ni Michel Sapin, ministre des Finances, ni Jean-Marie Le Guen, nouveau Secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, n’ont voulu démentir ou confirmer cette info.

Avec cette mesure, le gouvernement pourrait se mettre à dos l’UNEF, syndicat étudiant pourtant proche du Parti Socialiste et qui défend souvent le gouvernement. Ce dernier a déjà averti le gouvernement qu’il devrait affronter les étudiants en colère. Dans un autre communiqué, le syndicat étudiant de droite UNI-Met, a dénoncé le matraquage des classes moyennes par le gouvernement. Notons qu’en mai 2013, l’UNI et l’UNEF avaient signé un communiqué de presse commun pour dénoncer les mesures prises par le gouvernement sur l’emploi des étudiants. Le fait est suffisamment rare, venant de syndicats très opposés, pour être souligné !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :