La vie politique française n’a pas finit de nous offrir des rebondissements inattendus.

L’annonce prématurée par Manuel Valls de sa candidature aux législatives sous l’étiquette du nouveau parti d’Emmanuel Macron a amorcé un nouveau feuilleton.

Du côté de La République en Marche, on se montre dédaigneux et on réaffirme que l’ancien premier ministre socialiste n’est toujours pas assuré d’obtenir l’investiture pour les prochaines législatives.

Du côté du parti socialiste, le secrétaire général Jean-Christophe Cambadélis annonce qu’une procédure d’exclusion à l’encontre de Manuel Valls est en cours et que celui-ci est convoqué par la commission disciplinaire du PS.

Et voilà que François Baroin, nouveau patron du parti Les Républicains, prend la défense de Manuel Valls !

Je n’ai jamais vu une telle violence“, a fait mine de s’étonner François Baroin, sénateur-maire de Troyes.

Ce jeudi 11 mai sur France2, le franc-maçon François Baroin déclarait : “On aime ou on n’aime pas Manuel Valls, mais il a servi l’Etat dans une période difficile, a précisé François Baroin. La manière dont il est traité dit beaucoup de l’esprit sectaire de ce mouvement [En marche !] qui se veut très moderne et qui, en trois jours, appartient déjà au passé dans ses méthodes.”

La veille, le même François Baroin avait déjà lancé : “Je ne trouve pas très bienveillant la façon dont on traite un ancien Premier ministre“, une façon “radicalement différente de l’aimable sourire offert pendant plusieurs mois de sa campagne présidentielle“.

Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a suivi la consigne, déclarant à son tour : “Le discours du mouvement du président de la République semble très ouvert mais en réalité traduit une fermeture assez grande. La mésaventure de Manuel Valls montre une réaction brutale envers quelqu’un qui manifestement avait envie de travailler avec le président de la République“.

Si Valls devait être exclu du PS et refusé par La République en Marche, il lui resterait donc à prendre les chefs de l’UDI et des LR au mot et à demander l’hospitalité politique. Entre fausse gauche et fausse droite, il doit y avoir moyen de s’entendre…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :