Dans un communiqué, le député Jacques Bompard revient sur sa question au ministre de l’Intérieur au sujet de la violence de l’extrême-gauche:

« Jacques Bompard a interpellé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, au sujet de la violence d’extrême-gauche et les manipulations médiatiques qui ont récemment entouré la cavale de cinq jours de Abdelhakim Dekhar,  le tireur fou qui a traversé Paris la semaine passée. Jacques Bompard s’attendait à une réponse républicaine et à une analyse critique de la situation par celui qui devrait être garant de la sécurité de tous les Français.

Malheureusement, Manuel Valls a préféré l’invective et l’insulte, terminant en apothéose l’impolitesse de ses collègues socialistes qui ont voulu masquer une parole libre. Contrairement aux allégations de Manuel Valls, Jacques Bompard agit d’autant plus contre le racisme qu’il est l’un des rares députés à dénoncer le racisme anti-blanc et la christianophobie qu’il est de bon de ton de cacher par obscurantisme ou par idéologie.

Jacques Bompard attend donc du ministre de l’Intérieur une attitude plus constructive afin de proposer des solutions concrètes à ces attaques qui blessent de nombreux Français. Insulter un représentant du peuple est une bassesse, nier la réalité des souffrances endurées par nos concitoyens est une faute insupportable pour les victimes. Jacques Bompard attend du ministre de l’Intérieur qu’il lutte contre les factions d’extrême-gauche qui empoisonnent le débat publique par la violence et la haine afin de ne pas laisser le désordre  prévaloir sur le territoire national. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :