Le feu est à la maison, et l’exécutif charge son seul ennemi du moment : le Front National. Devant le raz-de-marée annoncé, l’UMPS tente d’affoler la galerie. Pour Manuel Valls, présent au salon de l’agriculture, « voter Front National, c’est détruire ce modèle européen qui a aussi soutenu l’agriculture française », affirmant au passage que les « valeurs » de l’agriculture « sont aux antipodes de ce qu’est l’extrême droite ».

Deux mensonges pour le prix d’un :

  • Le modèle européen n’a jamais soutenu l’agriculture, mais elle l’a détruit dans de grandes proportions, et la Politique Agricole Commune (PAC) est une grande arnaque, et ce pour deux raisons majeures :
    • Elle a privé les agriculteurs du revenu de leur travail, les livrant aux grandes coopératives et aux marchés financiers. Les agriculteurs sont aujourd’hui esclavagisés, vivant des subventions que décident pour eux les spéculateurs et non plus de la valeur et de la qualité de leur production.
    • Les pseudos aides de l’Europe sont une arnaque, car pour 13 milliards distribués par l’UE, la France a cotisé 20 milliards ! Le contribuable français – dont fait parti les agriculteurs – est donc lésé de 7 milliards d’euros tous les ans.
  • Quant aux « valeurs » de l’agriculture, elles sont le travail et la nature. Les agriculteurs travaillent dur pendant que l’UMPS gaspille l’argent du contribuable dans des politiques d’assistanat qui encourage massivement la paresse. Les agriculteurs travaille avec la nature pendant que l’UMPS fabrique ses lois contre-nature comme le mariage homosexuel, la PMA et la GPA bientôt.

Les français vont voter en masse pour le FN, et ce n’est que le début de la vague.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :