Lancement « pontifical » de la campagne de vaccination au Vatican mercredi 13 janvier : le pape François, et son prédécesseur sur le trône pétrinien, Joseph Ratzinger, ont tous deux été vaccinés contre le covid-19 avec la dose de Pzifer-BioNTech.

« Je peux confirmer que dans le cadre du programme de vaccination de l’Etat de la Cité du Vatican, la première dose du vaccin contre le covid-19 a été administrée à ce jour au pape François et au pape émérite », a déclaré le directeur du bureau de presse du Vatican, Matteo Bruni, répondant aux questions des journalistes.

Même le secrétaire particulier de Benoît XVI, Mgr Georg Gaenswein, avait confirmé que le pape émérite serait également vacciné, comme le rappelle le site VaticanNews. Joseph Ratzinger, a déclaré Gaenswein, est physiquement fragile mais très lucide :

« D’un point de vue physique, il est très fragile et ne peut que marcher un peu avec le marcheur. Sa voix est également faible. Le temps consacré au repos a augmenté, mais nous continuons à sortir tous les après-midi, malgré le froid, dans les jardins du Vatican. Chaque jour, je célèbre la messe et il concélèbre tout en restant assis. Pour la prière quotidienne, nous lui avons préparé des textes élargis afin qu’il puisse mieux suivre la liturgie des heures, et nous continuons à prendre les repas ensemble comme nous l’avons toujours fait ».

La campagne de vaccination qui a commencé au Vatican est entièrement sur la base du volontairiat. Citoyens, salariés et retraités seront vaccinés, mais aussi les membres de leur famille qui bénéficient de l’aide du Fas (Caisse de Santé). Pour l’instant, les enfants de moins de 18 ans sont exclus de la vaccination. Les vaccinations ont lieu dans l’atrium de la salle Paul VI.

Pro-vaccin, le pape François en a fait une propagande démesurée, employant des mots culpabilisateurs et excessifs, diabolisateurs, vis-à-vis des réticents à la vaccination : « Je pense qu’éthiquement tout le monde doit prendre le vaccin, c’est une option éthique, car vous jouez votre santé, votre vie, mais vous jouez aussi la vie des autre », a déclaré récemment le Pape François dans une interview accordée à la télévision italienne Tg5. « Il y a un négationnisme suicidaire que je ne peux pas expliquer, mais aujourd’hui il faut prendre le vaccin », a-t-il ajouté, annonçant que la campagne de vaccination au Vatican allait bientôt commencer : « Et j’ai réservé, il faut le faire », avait-t-il conclu.

Alors que ces nouveaux « vaccins », qui n’en sont pas mais sont à proprement parler des thérapies géniques innovantes mises sur le marché sans recul et dont on ne connait pas les conséquences sur la santé, soulèvent précisément de nombreuses questions morales et éthiques à de nombreux catholiques ainsi qu’à certains évêques à cause justement de leur fabrication à partir de lignes cellulaires de fœtus avortés volontairement, le pape François fonce, comme à son habitude, tête baissée dans la pensée unique, sans réflexion ni mesure.

Sans réflexion ni mesure, car il faut rajouter à ces question d’éthiques dont Jorge Maria Bergoglio ne tient pas compte tout à son désir d’œuvrer au Nouvel Ordre Mondial sanitaire de ces amis mondialistes, une considération médicale des plus banales concernant les personnes âgées telles que Joseph Ratzinger et lui-même, considération qui rend toute cette publicité propagandiste autour de leur vaccination bien ridicule si ce n’est inepte : les vaccins sont généralement moins immunogènes chez les personnes âgées que chez les adultes jeunes, « l’immunité [allant] en se dégradant avec l’âge, a rappelé le professeur Raoult. Chaque décennie est associée à une baisse de 10% de l’immunité pour tous ceux que l’on connaît. Alors avant d’arriver à montrer quelque chose de significatif… »

Mais voilà de vrais propos scientifiques, bien éloignés du mantra pro-vaccin assené à tout-va par le Vatican bergoglien, qui restent langue morte, comme le latin oublié dans l’Eglise conciliaire, pour El papa mondialiste…

Francesca de Villasmundo 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :