Tandis que d’un côté elle abandonne depuis plus de 50 ans les commandements divins, de l’autre côté l’Église conciliaire en élabore de nouveaux acclimatés aux révolutionnaires idéologies contemporaines. Voici venir le temps des modernes tables de la loi dictées par un ‘dieu’ de la finance et de la globalisation nomade et apatride, Jeffrey Sachs !

« Pape » du concept de réchauffement climatique, le dogme auquel l’humanité entière doit souscrire, il est intervenu, dans le cadre d’un colloque organisé au Vatican par l’Académie pontificale des Sciences le 15 novembre dernier, pour lancer « les dix commandements du changement climatique ».

Jeffrey Sachs, qui se définit lui-même comme « un leader global dans le développement durable », est selon le New York Times « probablement le plus important économiste du monde » et, dans la liste du Times, parmi les 100 leaders les plus influents. Pareillement Sachs est un partisan du contrôle de la population par l’avortement légal. Autorité au sein des Nations Unies, il est en totale symbiose avec la pensée écologiste bergoglienne et l’encyclique Laudato Si. Régulièrement il rend hommage au pape François pour son rôle en faveur des thèses réchauffistes.

Ce gourou de la pensée unique en matière de climat, qui a présenté les nouveaux dix commandements au sein des palais apostoliques, n’agit pas seul mais appartient à un vaste et puissant réseaux de pouvoir international qui exerce une pression très forte sur les nations. Avec l’aide de la justice, prête à condamner les gouvernements ou institutions climato-sceptiques. Avec l’aide de lobbyistes mondialistes comme Georges Soros. Les résultats sont déjà visibles : la guerre déclenchée simultanément et notamment dans les pays européens contre les moteurs diesel avec des restrictions de circulation et l’annonce de leur mise au ban dans la prochaine décennie en est un exemple éclatant. Même discours pour la consommation de viande : la criminalisation du beefsteak est déjà un fait.

Ces “dix commandements” sont un inquiétant programme politique : il prévoit l’obligation de l’alimentation végétarienne ou insectivore, l’usage exclusif de la voiture électrique, l’élimination totale des énergies fossiles et de lourdes sanctions pour les gouvernements et les institutions rebelles à cette tyrannie climatique. Ce n’est pas un cauchemar mais l’édification de la nouvelle dictature mondiale qui avance, avec la bénédiction du pape François, dans le but parait-il de « sauver la planète » et d’assurer « le futur de l’humanité » du chaos climatique, l’apocalypse prophétisée, si des solutions draconiennes ne sont pas imposées à l’univers entier, par ces apôtres de la religion du réchauffement climatique anthropique. Bien entendu, ce messianisme climatique promet, à terme, d’introduire ainsi l’humanité dans la « terre promise » où règnent la justice, la liberté et la paix…

L’adhésion par les hiérarques du Vatican à ce message catastrophique n’est cependant pas nouveau. En 2011, sous le pontificat de Benoît XVI, le Cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical « Justice et Paix », publiait déjà un document intitulé : Vers une réforme des systèmes monétaires et financiers internationaux dans le cadre d’une autorité publique mondiale dans lequel le Vatican lançait un appel pour la création d’une autorité financière politique, environnementale et mondiale qui s’établirait en vertu de l’Organisation des Nations Unies.

Dans son encyclique Caritas in Veritate le pape Benoît XVI tenait un discours similaire en souhaitant la réalisation une “autorité politique mondiale” pour « gérer l’économie mondiale; relancer les économies touchées par la crise; prévenir toute détérioration de la crise actuelle et de plus grands déséquilibres ; réaliser le désarmement intégral, la sécurité alimentaire et la paix; assurer la protection de l’environnement et réglementer la migration » .

Le parti réchauffiste a trouvé un allié de poids en la Rome post-conciliaire et ce depuis de longues années. L’Église conciliaire, après avoir balayé la Tradition, sa doctrine millénaire, ses sacrements et les dogmes catholiques qui faisaient sa foi catholique, remplit le vide ainsi créé en embrassant pleinement les supercheries, voire superstitions, climatiques, et ses nouvelles tables de la loi. Voici venir le temps de la croyance climato-officielle universelle édifiée par des milieux occultes pour réaliser un gouvernement mondial centralisé avec la collaboration des papes conciliaires…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

8 commentaires

  1. Cadoudal says:

    l’ Eglise conciliaire , dirigée par des maçons mitrés, seconde la Révolution talmudique qui veut bâtir une République universelle , capitale Jérusalem, à l ‘ombre du Temple de Salomon reconstruit.

    Autrefois l’ Eglise gouvernait le monde habité ; nos grands papes avaient affirmé la doctrine des deux glaives;

    le pape tenait du Christ l ’empire du Ciel et de la Terre.
    le pape déléguait à l ’empereur le glaive temporel.

    cet ordre a été ruiné par la Révolution.

    • le Christ n’a pas envoyé ses disciples pour GOUVERNER le monde , mais pour annoncer la bonne nouvelle ; malheureusement , ils ont osés se faire appeler monseigneur , vivre dans des palais , et oubliés que leur mission n’était pas de gouverner , mais de prêcher , et de pardonner au pécheur

      • Cadoudal says:

        à Robe 31: pas d’ accord du tout

        doctrine politique du pape Innocent IV

        bulle Aeger cui levia, en 1245.

        “En dehors de l’ Église dit Innocent IV, on ne bâtit que pour l ‘enfer ”

        “et il n’existe point de pouvoir qui ne soit ordonné par Dieu.”
        “C’est donc mal envisager les faits et ne pas savoir remonter à l ‘origine ”
        “des choses, que de croire que le siège apostolique n’est en possession ”
        “du gouvernement des choses séculières que depuis Constantin.”
        “Avant lui, ce pouvoir était déjà dans le Saint Siège en vertu de sa nature ”
        “et de son essence.”

        ” En succédant à Jésus Christ, les papes ont reçu la monarchie non seulement ”
        “pontificale mais royale.”

        “Dieu leur a confié les rênes à la fois de l ’empire céleste et de l ’empire terrestre.”

        “C’est dans l’ Église que se trouvent les deux glaives , emblème des deux pouvoirs,”

        “Celui donc qui ne fait pas partie de l ‘Église ne peut posséder ni l ‘un ni l’ autre.”
        “et , les souverains séculiers , en exerçant leur autorité ne font qu’user d’une force”
        “qui leur a été transmise et demeure dans le sein de l ‘Église,
        qui en est l ‘unique dépositaire”.

  2. Pas de panique! Le pouvoir absolu de l’Antéchrist ne durera que 3 ans et demi, le temps de séparer le bon grain de l’ivraie. “Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauve”. Ce que nous proposent les fils du diable est tellement con que le bon sens devrait suffire pour résister. Mais le bon sens, en reste-t-il sur cette terre?

  3. « la croyance climato-officielle universelle »
    Ou bien c’est vrai, ou bien c’est faux. Il doit y avoir des climatologues qui pensent que c’est faux. Pourquoi n’entendons-nous pas leur voix aussi, preuves à l’appui ? Dieu merci, on n’arrive pas encore en camp de concentration pour délit d’opinion.

    • Cadoudal says:

      faux :

      des Français ont été condamnés à de la prison pour délit d’ opinion

      ( sur poursuite et diligence de l ‘inquisition licrasseuse contre l’ hérésie envers les dogmes de Nuremberg ) ou ont subi de fortes persécutions;

      en Allemagne , plusieurs personnes sont en prison ( plus de 1100) pour ce motif.

      çà rigole pas.

      .

      • À de la prison ? mais c’est fort, ça. La situation de la France n’est pas bien comparable à celle de l’Allemagne, où dans les années d’après-guerre le pays était encore plein de jeunes vieux nazis bien indoctrinés et où l’on craignait à juste titre la recrudescence du nazisme. D’où avez-vous votre chiifre de 1100+ en prison actuellement pour délit d’opinion? Pour quelles opinions ? Cela me surprend, parce qu’il y maintenant le parti d’extrême droite AfD (Allianz für Deutschland) qui est representé non seulement au parlement fédéral mais aussi dans ceux de la plupart des Länder fédéraux, tandis que dans l’ancien Allemagne de l’Est il y a maintenant ceux qui portent la chemise noire pour manifester et qui donnent le salut fasciste sans être collés.

        • Cadoudal says:

          en France : Raynouard et Le Lay ont été condamnés à de la prison ferme;
          évoquons les persécutions subies par Faurisson , Rivarol.et d’ autres.

          quant au chiffre de 1100 prisonniers pour délit d’ opinion en Allemagne , je le tiens de Gollnisch qui l’ a avancé dans un entretien à l ‘occasion de la mort de Faurisson

          quant au délit d’ opinion réprimé , il s’ agit d’ hérésies caractérisés envers les dogmes sacrés de Nuremberg qui sentent le Zyclon B.

          une dame de 90 ans est actuellement en prison pour ce sacrilège abominable.
          elle a l’ audace de prétendre vouloir défendre l ‘honneur des Allemands.

          ne comptez pas sur France Info et BFM pour en parler.