Sanctoral

De la férie : messe du XXIV° et dernier dimanche de la Pentecôte

Fête de l’Apparition de la Médaille miraculeuse

Le 27 novembre 1830, la Très sainte Vierge apparut à une jeune religieuse de la Charité, à Paris, et lui ordonna de faire frapper une médaille à l’effigie qu’elle lui montra. L’une des faces porte l’image de l’Immaculée avec cette prière en exergue : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». C’est la médaille que nous appelons la « Médaille miraculeuse », enrichie de tant d’indulgences et instrument de tant de faveurs merveilleuses.

Martyrologe

A Antioche, les saints martyrs Basilée évêque, Auxile et Saturnin.

A Sébaste, en Arménie, les saints martyrs Hirénarque, Acace prêtre, et sept femmes. La constance de celles-ci frappa tellement Hirénarque qu’il se convertit au Christ et fut, en même temps qu’Acace, tué d’un coup de hache, sous l’empereur Dioclétien et le préfet Maxime.

Près du fleuve Cea, en Galice, les saints Facond et Primitif, qui souffrirent sous le préfet Attique.

En Perse, saint Jacques l’Intercis, martyr illustre. Au temps de Théodose le Jeune, il avait renié le Christ pour plaire au roi Isdegerde, et, à cause de ce crime, sa mère et sa femme s’étaient éloignées de lui; rentrant alors en lui-même, il alla trouver Varane, fils et successeur d’Isdegerde, et en sa présence déclara courageusement qu’il était chrétien. Le roi irrité prononça contre lui une sentence de mort, commanda qu’on lui coupât les membres par morceaux et qu’on lui tranchât la tête. Dans le même temps, d’autres martyrs en nombre incalculable souffrirent la mort en ce pays.

A Aquilée, saint Valérien évêque.

Près de Riez, en Gaule, saint Maxime, évêque et confesseur. Orné de toutes sortes de vertus dès sa plus tendre jeunesse, il fut d’abord abbé du monastère de Lérins, devint ensuite évêque de l’église de Riez, où il brilla par des miracles et des prodiges.

A Salzbourg, dans le Norique, saint Virgile, évêque et apôtre de la Carinthie. Il a été inscrit au nombre des saints par le souverain pontife Grégoire IX.

Dans la partie des Indes qui est limitrophe de la Perse, les saints Barlaam et Josaphat, dont saint Jean Damascène a raconté les merveilleuses actions.

A Paris, la mise au tombeau de saint Séverin, moine et solitaire.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :