Hongrie – À la suite du vote de l’article 7 par le Parlement européen, les autorités hongroises diffusent un clip vidéo contre «les attaques perpétrés contre le pays».

«Nous voudrions dire clairement au grand public européen que nous ne voulons pas devenir un pays d’immigration. C’est pourquoi le gouvernement a publié cette vidéo Internet de langue anglaise en réponse aux attaques perpétrées contre notre pays»

Cette courte vidéo de 35 secondes débute par les mots de l’eurodéputé belge et président du groupe ADLE au Parlement européen, Guy Verhofstadt, expliquant que «nous avons besoin de migration». Ensuite, la vidéo donne la parole au bon sens hongrois qui rappelle qu’«1,8 million de migrants sont entrés dans l’Union européenne depuis 2015» et que «des millions d’autres souhaitent venir».

«Depuis le début de la crise, des centaines de personnes ont perdu la vie dans de violents attentats dans toute l’Europe »« Les crimes violents augmentent et Guy Verhofstadt veut plus de migration »« C’est imprudent. Il est temps de secouer Bruxelles. Protégeons l’Europe! »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

6 commentaires

  1. En voyant la gueule de ce belge ,,oui gueule car il sagit d une bete ce belge ,,ca me fait penser a la vieo d Emmanuel Abétéhttps://www.youtube.com/watch?v=cyynemFcTI4&feature=youtu.be

    • Daniel Daflon says:

      Vous avez raison, il n’a pas grand chose d’humain…à par le costard.

  2. Joséphine says:

    Bien joué, bien envoyé Monsieur ORBAN. Vive la Hongrie !

  3. Daniel Daflon says:

    Vive la Hongrie. Il nous faudrait beaucoup de Victor Orban en Europe.
    A bas l’immigration. A bas les traîtres.

  4. Daniel Daflon says:

    Nous n’avons pas besoin d’immigration. J’ai vecu à une époque où il y en avait peu par rapport à maintenant, et je peux certifier que la vie était bien meilleure que maintenant. Déjà, pour commencer, on ne voyait pas leurs sales gueules.

    • Alexandre Sanguedolce says:

      Je suis le fils d’immigrés, je n’ai pas demandé à venir, je ne savais pas parler français. Mais j’ai appris très rapidement la langue, j’ai choisi à 18 ans la France pour la grandeur de son passé. Je pense m’être intégré, assimilé. Mais telle que la France est devenue, jamais je n’aurai changé de nationalité. J’étais si content d’être français que j’ai fait 16 mois d’armée. Maintenant je m’interroge.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !