Cela peut paraître improbable et pourtant : la cour pénale internationale vient d’accepter une plainte accusant le gouvernement israélien de violer le code de Nuremberg. La raison derrière cette plainte concerne le plan de vaccination massive de la population israélienne mis en place par Netanyahou :

« L’expérience que Pfizer mène dans l’Etat d’Israël a été faite en violation du Code de Nuremberg » déclare Ruth Makhachovsky, l’un des avocats du collectif People of Truth, artisan du dépôt de plainte.  

« L’organisation comprend des avocats, des médecins, des militants publics et le grand public, qui ont choisi d’exercer leur droit démocratique de ne pas recevoir de traitement médical expérimental (vaccin Corona), et se sentent soumis à de grandes et sérieuses pressions illégales de la part du gouvernement israélien, parlementaires et ministres, hauts représentants du public, maires, etc. » souligne People of Truth.

« Le premier principe du Code de Nuremberg est la volonté et le consentement éclairé de la personne à recevoir un traitement et à participer à  une expérience », ont écrit les avocats Ruth Makhacholovsky et Aryeh Suchowolski, du cabinet A. Suchovolsky & Co.

« L’organisation, souligne le média israélien I24 News, demande entre autres que soit arrêtée la campagne de vaccination, qui viole le principe du consentement éclairé du patient, et que soit abandonnée l’initiative visant à la création du « passeport vert », qui nuit selon elle aux valeurs démocratiques.

« Elle précise que le dépôt de la plainte devant la Cour pénale internationale a été motivé par le fait qu’ils (des avocats, des médecins, des militants publics et le grand public) ‘se sentent soumis à de grandes et sérieuses pressions illégales de la part du gouvernement israélien, parlementaires et ministres, hauts représentants, maires, etc’.

« Le Code de Nuremberg – un code d’éthique médical issu de la Seconde Guerre mondiale – constitue la base de la loi sur les droits des patients en Israël. »

« Nous attendons maintenant une décision », a ajouté l’avocate Ruth Makhachovsky à Israel News.

Aujourd’hui, plus de quatre millions d’Israéliens (45% de la population) ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :