Faire des économies sur les dépenses de l’Etat ? Et si on parlait du coût de l’immigration ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

5 commentaires

  1. Alexandre Sanguedolce says:

    Enfant, on me disait: macaroni, retourne dans ton pays, tu viens bouffer le pain des français . Mon père s’est tué au travail, à 62 ans, son corps meurtri par les accidents du travail l’a lâché. A l’époque , on venait en France comme main d’œuvre pas comme assisté . Il m’a appris le respect envers le pays sans renier ses racines. C’était peut-être une véritable chance pour la France éternelle .

  2. Cadoudal says:

    JPh LEVEQUE
    dans son livre “les grands mensonges: surpopulation et immigration” BOD 2017

    donne des chiffres impressionnants selon divers experts

    POSOKHOW : coût 84 milliards €
    Gérard PINCE coût 71 milliards €
    Jean Marie LAULAN 73 milliards€

    budget de l’ Etat 270 milliards €

  3. macron a dit que les 2 milliards d’€ utilisés pour l’invasion est de l’argent bien placé et que la FRANCE doit accepter !

  4. Vieux druide says:

    Un dommage de plus causé par cette augmentation artificielle de population : le bétonnage de nos terres.
    Il faut loger, scolariser, etc.. ces millions de personnes.
    Donc on construit, et comme les villes françaises se sont développées au moyen-age là où il y avait des terres fertiles pour nourrir leurs habitants (il n’y avait pas de camions), ce sont en général les meilleurs terres qui sont sterilisées. 60 000 à 80 000 ha disparaissent chaque année.
    Quand le pétrole sera rare et cher, les rendements agricoles vont diminuer.

  5. Granddébatteur says:

    La loi “asile et immigration ” votée pendant les vacances 2018 donne droit aux mineurs immigrants de faire venir leur famille plutôt que d’être reconduits chez eux. En 2018 se sont 15’000 mineurs qui sont arrivés, et cela double chaque année depuis 4 ans, il faut donc s’attendre à 30’000 l’an prochain (surtout avec la bienvenue aux familles) ce qui fera pour 3 autres enfants et les parents (c’est un minimum) 180’000 migrants de plus en 2019. Vous allez voir, ça va déborder de partout.
    L’accueil des mineurs est le domaine exclusif des départements et cela sature leurs capacité d’accueil au point que dans certains département les jugements de mise en famille d’accueil ou en centre social pour les enfants français en danger dans leur famille (et ça grimpe, ça grimpe) ne peuvent plus être exécutés par les services de l’enfance des départements.
    Cela était parfaitement connu de l’Etat au moment où la loi asile et immigration a été votée. “Ils se tirent une balle dans le pieds” par bêtise ou ils cherchent à couler le bateau France ?
    Pas de problème pour les études, le ministre de l’EN a fait muter quelques milliers de poste d’enseignants depuis la province vers les banlieues.
    Ne pas oublier le rachat pour 110 millions d’euros de 62 vieux hôtels au groupe Accor-Hotels et les 100 milliards qui auront été donnés aux banlieues entre 1997 et 2020 et qui ont été pris dans les poche entre autre des “gilets jaune” (c’est pourquoi il n’y a pas de mouvement dans les banlieues car “on ne mord pas la main qui nous nourrit”
    Il suffit d’analyser les budgets de l’Etat pour voir où va le déficit, croissant malgré les hausses d’impôt.
    Quand Macron dit plus d’impôts ou moins de services publics c’est faux : depuis Sarkozy c’est plus d’impôt chaque année pour moins de services publics chaque année.