La reine Élisabeth II a signé hier jeudi 16 mars 2016 la loi qui laisse la voie libre au Brexit.

Comme annoncé par le président du Parlement, John Bercow,

« j’informe la chambre, sur la base du Royal Assent Act de 1967, que la Reine a donné son assentiment à la loi concernant l’acte de sortie de l’Union Européenne. »

Cette formalité permet à Teresa May, le premier ministre britannique,  d’enclencher à partir de maintenant la procédure du Brexit. Elle pourra invoquer l’article 50 du traité de Lisbonne, qui permet à un pays de demander à quitter le giron européen.

Déjà lundi dernier, le Parlement britannique avait donné son feu vert au divorce d’avec l’UE. Madame May a annoncé le jour suivant qu’elle allait envoyer d’ici fin mars une lettre au Conseil européen l’informant de la décision du Royaume-Uni de quitter la structure européenne, conformément au résultat du référendum du 23 juin 2016.

«Je reviendrai devant cette chambre avant la fin du mois pour notifier ma décision une fois que j’aurai déclenché formellement l’article 50» du traité de Lisbonne, a-t-elle précisé aux parlementaires.

Après 40 ans de relations intimes, ce divorce entre Bruxelles et Londres risque d’être sanglant…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :