Marie Dasylva se considère “en guerre” et a fait de l’empowerment des femmes racisées en entreprise son fer lance. Vous n’avez pas tout compris ? Cette entrepreneuse a lance à Paris Nkali, son agence de coaching réservée aux employées, étudiantes et chefs d’entreprise noires !

Dans un article complaisant paru sur le site d’extrême gauche Street Press, Marie Dasylva, 34 ans, justifie son concept d’agence « d’empowerment et de stratégie dédiée aux femmes racisées » créée en février 2017 à Paris.
Entre mélange d’ultra-féminisme et de communautarisme racial noir sur fond de victimisation permanente. Car, à l’entendre, les femmes noires vivant en France sont toutes des victimes du racisme et du sexisme, notamment sur le marché du travail.
Sur base d’un tel raisonnement victimaire, elle a développé son entreprise en proposant un “coaching de survie”, rien que cela, pour femmes non-blanches, et plus particulièrement pour les femmes noires. Sa méthode de coaching repose sur « le savoir de lutte » car elle se considère tout simplement en « guerre ».

Marie Dasylva est proche de l’afro-féministe Laura Nsafou avec qui elle a organisé des workshops baptisés « Femmes noires et travail ».

Son entreprise s’appelle Nkali (« se réapproprier sa narration », en Igbo).

« Toutes les tensions que subissent les femmes racisées provoquent des démarches à 360° », déclare-t-elle, ajoutant que « tant qu’il y aura des racistes, elle continuera le combat » ! Allez donc lui faire comprendre que sa démarche semble pourtant s’apparenter à une forme de racisme anti-blanc…

Il faut compter entre 35 et 75 euros la séance pour du coaching personnalisé. Les vegan et les lesbiennes noires sont doublement bienvenues… Et lors des sessions, les menus sont halal ou vegan, au choix. Bienvenue dans le “vivre ensemble” racisé !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Rèveil français la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation…