Dans un livre paru chez Kontre Kulture, l’historienne Marion Sigaut a brillamment démonté l’imposture qu’est Voltaire, ce “philosophe des Lumières”. C’est encore chez Kontre Kulture que sort un pamphlet intitulé Voltaire antisémite signé par un certain Félix Niesche. Sous ce pseudonyme se cache un vieil anarcho-marxiste… nietzchéen qui ne peut s’empêcher de critiquer le catholicisme et les catholiques, modernistes comme traditionalistes. Sans surprise, c’est encore le cas dans cet ouvrage. La lecture de certains passages est d’autant plus agaçante que l’auteur a manifestement accumulé des préjugés à l’égard des catholiques qu’il sert sur un ton docte. Cette allergie aux catholiques surgit à diverses reprises, telles des pustules incontrôlées, et est de nature à desservir profondément la réception de l’ouvrage.

Mais le lecteur qui cherche à se documenter pourra sans regret démarrer sa lecture à la page 53 du pamphlet pour – enfin – entrer dans le vif du sujet annoncé et découvrir une multitude de citations de Voltaire qui enverraient aujourd’hui son auteur en correctionnelle avec le CRIF et la LICRA comme parties civiles.

Que font donc les officines communautaires aux commandes de la police de la pensée ? Comment tolèrent-elles donc qu’un antisémite assumé voisine avec Simone Veil au Panthéon ? C’est l’amusante contradiction républicaine que nous voulions mettre en évidence en ce 14 juillet…

Voltaire antisémite, Félix Niesche, éditions Kontre Kulture, 128 pages, 13,50 euros

Chez l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés