Le pape François a entamé son voyage apostolique en Colombie où il demeurera jusqu’au 10 septembre. Il a atterri hier à Bogota, la capitale, pour un périple dans un pays frappé par une terrible guerre civile entretenue par les soi-disant “libérateurs du peuple” que sont les communistes à la Che Guevara.

Le pontife argentin a été un des promoteurs de l’accord de paix voulu par l’ONU entre le gouvernement colombien et les Farcs, les fameuses et belliqueuses Forces Armées Révolutionnaires, marxistes-léninistes, qui sont ainsi devenues, après des années de massacres et de terreur, un parti politique, ayant pignon sur rue comme les autres… Scandaleuse reconversion, accréditée par le pape François, l’Église colombienne et l’ONU, qui fût une des raisons pour lesquelles le peuple colombien avait rejeté cet accord en octobre 2016. Légèrement modifié pour mieux faire passer cette pilule amère, le parlement colombien l’avait quand même entériné le mois suivant en novembre 2016.

Au cours de ce séjour, le pape François sera accompagné par le groupe de rap qui est sorti vainqueur du concours de sélection de l’hymne de bienvenue au pontife argentin. Mené, guitare grattant, par Sœur Maria Valentina, il est constitué de religieuses en baskets.

« La Colombie te reçoit à bras ouverts, d’une seule voix nous t’exprimons notre joie, béni soit Dieu, qui dans sa sagesse, t’a amené sur nos terres pour être notre guide »,

rappent-elles en se déhanchant.

Pour le pape pop, la musique pop est au rendez-vous ! Ce groupe interprétera, lors des bains de foule du pape, la chanson primée Demos el primer paso (Faisons le premier pas), dans un style musical mêlant folklore, pop et rap. Les paroles sont bien dans l’air du temps elles-aussi : elles chantent la paix mondiale !

La musique profane contemporaine s’accorde assurément à ce pape people qui désacralise à tout va la fonction de Vicaire du Christ !

«La musique sera notre moyen d’expression pour lui exprimer notre affection»,

a confié à l’AFP sœur Maria Valentina, 28 ans, qui dit aimer le style revendicatif du rap black. Mauvais tempo et rythme surexcité qui colle si bien à l’image progressiste d’un Christ révolutionnaire et révolté, immigrophile et socialiste, qu’agite El papa sud-américain philo-marxiste.

En Colombie, Sœur Maria Valentina va donc rapper pour le pape François. En une vidéo c’est toute la vacuité de son pontificat, son style soixante-huitard attardé, sa post-modernité stérilisante et impitoyable, son éloge du stupide non-art contemporain et de tout ce qui n’est pas catholique, qui s’étale sur les écrans. Belle image du pape François…

Francesca de Villasmundo  

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :