yennayer

Depuis les Grecs de l’Antiquité, on sait que Zeus rend fous ceux dont il veut la perte.

Toute occupée, le mot n’est pas trop fort, donc toute « occupée » disais-je, à célébrer tout et n’importe quoi, pourvu que ce ne soit pas une fête chrétienne traditionnelle de la France, la Mairie de Paris veut donc célébrer ce machin baptisé Yennayer 2965. On ne sait pas s’il faut pleurer ou exploser de rire.

Rappelons aux ignares mondialistes que yennayer n’est pas autre chose que le mot latin ianuarius berberisé. C’est-à-dire que yennayer n’est rien d’autre qu’une variante formelle du mot janvier.

Signalons que la plupart des noms de mois en berbère sont d’origine latine et que le calendrier romain avait été conservé par les populations agricoles d’Afrique du Nord, en parallèle du calendrier lunaire arabo-musulman.

Là où la chose devient carrément comique, c’est le chiffre 2965 ! Rappelons à nouveau que si le latin fut parlé pendant presque mille ans en Afrique du Nord, cela ne commença qu’après la victoire de Rome sur Carthage au terme de la troisième guerre punique. C’était en -146 avant J.C, c’est-à-dire il y a exactement 146+2015 = 2161 ans. Autrement dit, il y a 2965 ans le latin était tout simplement complètement absent en Afrique du Nord. Célébrer Yennayer 2965, ce n’est pas seulement une pure absurdité, c’est anticiper la victoire de Rome sur Carthage de 804 ans !! Excusez du peu.

Mais, Zeus rend fous ceux dont il veut la perte, disions-nous. Et il faut sans doute s’en réjouir. Il y a plus d’un millénaire Charles Martel mit un terme au péril de l’arabo-islamisation de la France. 

Précédemment, il y a plus de deux millénaires, Rome avait mis un terme au péril carthaginois.

Ces idiots, qui croient piétiner la France en célébrant des fêtes inventées de toutes pièces portant des noms ineptes, célèbrent en fait Rome, le latin et l’Histoire de France.

C’est pourquoi il faut se réjouir et dire avec force : Vive Yennayer 2161, Vive Rome et Vive la France !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :