Les 27 et 28 mars 2018 ont eu lieu les « Assises de la maternelle » ouvertes par MACRON lui-même et préparées par le neuropsychiatre Boris CYRULNIK au nom du ministre de l’éducation JM BLANQUER, Assises auxquelles 400 membres et partenaires de la communauté éducative ont participé.

Nos gouvernants sont coutumiers de ces prétendues Assises, débats, consultations … dont les conclusions sont connues bien avant que les problèmes n’aient été soulevés et les questions posées !

Ces Assises ont prétendûment eu pour objectif de repenser la maternelle pour en faire une véritable « école du langage et de l’épanouissement ».

Qu’en est-il ?

Un abaissement de l’âge de la scolarisation obligatoire ?

Pour repenser la maternelle (sic), « …Nous abaissons l’âge de la scolarisation obligatoire à 3 ans… » ! dit le ministre BLANQUER, et cette annonce est relayée à grands renforts de publicité par tous les medias.

En réalité, bien que l’âge de la scolarisation obligatoire  fixée à 6 ans par Jules Ferry soit toujours en vigueur, dans les faits, la scolarisation des enfants de 3 ans est une situation acquise depuis longtemps. Selon le site du gouvernement, la quasi-totalité des enfants de trois à 5 ans est accueilli dans l’enseignement pré-élémentaire depuis 20 ans et le ministre reconnait lui-même : « aujourd’hui, 97% des enfants sont déjà scolarisés à l’école maternelle ».

Néanmoins, cette mesure qui pourrait, de ce fait, apparaître purement symbolique, a en réalité une portée beaucoup plus considérable qu’il n’y paraît.

3% d’enfants restant à scolariser correspondent à 20 000 enfants.

La première question à se poser est celle de savoir qui sont ces 20 000 enfants qui n’ont pas encore été scolarisés à 3 ans ? et quand nous entendons JM.BLANQUER déclarer «… Cette décision traduit la volonté gouvernementale de faire émerger grâce à l’école une société plus juste… », on peut penser que cette mesure est encore destinée à scolariser les nouveaux arrivants immigrés clandestins.

Une annonce en trompe-l’oeil

Ensuite, il est à noter que dans les faits, il ne s’agit pas d’un abaissement de l’âge de l’obligation scolaire à 3 ans mais d’une augmentation de l’âge de la scolarisation effective.

En effet, depuis 1999, la scolarisation des enfants de 2 ans est une pratique relativement courante puisqu’elle concerne 93600 enfants et, selon le site education.gouv.fr, l’ « accueil différé des enfants de deux ans » – c’est-à-dire en clair, la suppression de la scolarisation des enfants de deux ans, permettrait de scolariser environ 20000 élèves supplémentaires en maternelle.

En réalité, comme nous allons le voir, cela permettrait (et permettra) beaucoup plus que cela !

Et pour nous convaincre du bien fondé de cette suppression, une autre mise en scène eut préalablement lieu, celle-ci beaucoup plus discrètement.

Un débat préliminaire sur le bien fondé de la scolarisation à 2 ans

En effet, une étude d’Arthur HEIM, qui travaille aujourd’hui à l’évaluation scientifique du système scolaire (tout un programme ! ), a publié en janvier 2018, une étude sur l’impact de la scolarisation à deux ans qui est arrivé à point nommé (…) pour servir la politique du ministre, d’où il ressortirait que les résultats enregistrés ne réussissent pas à asseoir le bien-fondé de la « préscolarisation précoce » ! (entendez scolarisation à 2 ans).

Une étude curieusement tombée « à pic » pour nourrir le débat lancé par la majorité politique sur la « dimension éducative de la crèche et de l’école maternelle » qui eut lieu dans la foulée, le 7 février 2018 .

Quel heureux « hasard » ( !) et quelle chance pour JM.BLANQUER qui « a pris la balle au bond » dit-on sans rire, nous assurant que le débat sur la « préscolarisation précoce » était ouvert mais pour lui , « … l’école à 2ans n’est pas l’alpha et l’omega…il est probable que la crèche soit plus pertinente que la scolarisation à 2 ans… », évoquant au passage un programme de développement du langage en crèche qui accréditerait l’idée selon laquelle la crèche peut tout à fait se substituer à la maternelle.

En réalité, se profile très nettement les véritables objectifs de toute cette mise en scène. La « ficelle » est un peu grosse mais comme disait Lénine « plus la ficelle est grosse, mieux çà passe ! ».

La scolarisation à 2 ans va-t-elle disparaître ? assurément !

Une « pêche miraculeuse »

En effet, pour la rentrée 2018, JM BLANQUER assure les dédoublements des classes de CP, de CE1 dans les R.E.P. et les R.E.P+ en fermant les classes dans les zones rurales où sont scolarisés nos enfants et en puisant dans les remplacements.

Pour la rentrée 2019, il doit prévoir d’autres dédoublements – toujours au seul bénéfice des R.E.P. – et il ne dispose pas encore des postes nécessaires pour poursuivre sa politique élitiste en faveur des populations issues de l’immigration.

Or, le cabinet de JM BLANQUER estime que la suppression de la scolarisation à deux ans permettrait de récupérer 3700 postes pendant que l’accueil des 20 000 enfants de 3 ans restant à scolariser nécessitent 1000 postes supplémentaires..

Dans ce cas, il resterait (et restera) 2700 postes pour assurer les dédoublements des classes de CP, CE1 et CE2 dans les classes de REP et les REP+. Qui dit mieux ?

Et même si la scolarisation à 2 ans demeure dans les classes de REP (ce qui est probable) – ce qui correspond à 20% des enfants scolarisés à 2 ans, soit quasiment 19000 enfants – il reste encore de la marge pour les dédoublements en REP.

C’est ce que l’on peut appeler une  « pêche miraculeuse »   dont JM.BLANQUER, qui pêche toujours dans les eaux troubles de l’immigrationnisme, ne va sûrement pas se priver!

Conclusion

Toutes ces mises en scène d’Assises et autre débats visant à nous faire croire que le gouvernement s’investit pour nos enfants, ne sont que le masque d’une politique toujours plus délétère qui travaille à notre propre destruction.

Et pendant que nous financerons cette politique, nos enfants seront accueillis en crèches et pour ce faire, les parents devront payer, payer encore et payer toujours, pour servir notre propre destruction.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 commentaires

  1. « Ces Assises ont prétendûment eu pour objectif de repenser la maternelle pour en faire une véritable « école du langage et de l’épanouissement » » servent exclusivement le but de soustraire les enfants de l´influence parentale, « repenser la maternelle pour en faire une école de l´ENDOCTRINEMENT et manipulation par l´ »état » des enfants, sonnant le glas de la famille traditionnelle ou de la famille tout court. Ici, les hommes en sont réduit au rang de « capital » ou de choses dont on dispose à des fins commerciales et politiques inquiétantes sous le manteau d´un soi-disant soucis d´égalité de chances.

    Diplômé de l’École d’économie de Paris, Arthur Heim, peut-être la trentaine et dont le nom laisse présager une appartenance à la juiverie politique à laquelle Attali, Rothschild, Rockefeller & Co seront membres, travaille à France Stratégie et à la CNAF sur l’INVESTISSEMENT SOCIAL. Rappelons que la CNAF fut fondée par le fameux abbé Grégoire, catholique, franc-maçon et révolutionnaire… Cela est déjà tout dire !

  2. Soupape says:

    Et voilà les nouveaux et sinistres .°.cordonnier simon.°., …
    chargés de faire l’éducation « citoyenne » de l’enfant Louis XVII …
    après qu’on ait d’abord tué … son Père, … puis sa Mère …

    La république seule doit éduquer, … anti-nationalement bien entendu,

    Les parents ne sont donc plus qu’une figuration,
    bientôt supprimée par la gpa … (gestapo pour enfants) …

    C’est pourquoi on invente une (cour) d’Assises spéciale pour eux …

    En effet, pour accélérer le .°.progrès.°.,
    la .°.république anti démocratique.°. (RAD) doit seule avoir le privilège
    de formater des .°.robots antidémocrates moçânés.°. (RAM),

    Ainsi, les 2 partis uniques, de la RAD et de la RAM,
    formeront les 2 seuls partis autorisés,
    afin de maintenir les apparences démocratiques,
    par l’existence AUTOMATISEE d’un parti d’opposition,
    dont le programme sera calculé …de façon optimale par ordinateur ( !).

    Alors les élections deviendront virtuelles … et seront dématérialisées.
    Les électeurs assisteront seulement
    au match entre les ordinateurs des 2 partis uniques,
    ce qui supprimera le rite des élections ! …

    La principale différence entre les programmes de ces 2 partis uniques,
    qui seuls auront cours forcé et obligatoire,
    sera la suivante :
    la RAD promettra de réaliser l’euthanazie avant la gpa,
    tandis que la RAM promettra d’organiser la gpa avant l’état nazi

    A l’Asile, … tous !!!

    • MA Guillermont says:

      Conditionnement d’une progéniture en herbe pour de futurs servants souples et obéissants .
      Bluffant de pertinence , merci Soupape .

      Bonne nouvelle le savetier Simon fut décapité en 1794 !

      • Soupape says:

        J’ignorais que le savetier Simon,
        peut-être pas assez empressé à obéir aux .°.,
        fut, lui aussi, décapité,

        comme le furent tous les « ténors » de la république,
        puisque même Fouquier-Tinville dut y passer,
        ce qui eut lieu quand les fameux .°.Républiqueux des Grands Principeux .°.
        génialement illuminés par des lumières géniales,
        (toutes décédées avant 1789 !)
        commencèrent tout bonnement … à prendre peur pour eux-mêmes !!!

        Comme quoi, la peur est le commencement de la sagesse !!!

        Je souhaite donc à macron … et à sa bande de cancres …
        d’éprouver prochainement quelques Saintes Trouilles salutaires …
        qui ont l’avantage de convaincre en TRES PEU de temps,
        du bien fondé … de quelques Vérités Elémentaires !

        = = = = = = = = = = = = = = = = = = = …
        = = = = = = = = = = = = = = = = = = = …


        Mon Ange gardien me souffle à l’instant, qu’au Paradis,
        Sainte Trouille, Patronne des fronc-massants repentis,
        est très vénérée par d’anciens égarés …
        qui, grâce à ses interventions, ont échappé de peu à l’Enfer …

        = = = = = = = = = = = = = = = = = = = …

        L’éducation consiste à distribuer 2 taloches par an, au moment opportun,
        pendant 10 ans …
        et plus tard, vos gosses viennent vous remercier de les leur avoir données …

        et ça économise une armée d’assistantes sociales, de psychiatres, de policiers,
        de philosophes, d’éducateurs de rues, etc … !

        • MA Guillermont says:

          Malheureusement leur mépris de Ste Trouille les disposera en frères trouillards lorsque Dieu frappera …

  3. Sancenay says:

    et la suite du programme : « Allons zenfants de la pédophilie hi-han!  » Ah les salops aurait dit feu mon vieil ami Bernard d’Orgeval.

  4. Geneviève says:

    Franchement la scolarisation à 2, 3 ou 4 ans est une absurdité !

    Pourquoi arracher si vite les enfants de leur foyer où ils se sentent en sécurité, où ils peuvent croître à l’abri de toutes les idéologies malsaines qui ont envahi l’espace éducatif public ?
    Je n’arrive toujours pas à comprendre comment les mamans, surtout elles qui devraient être à la maison pour leurs enfants, puissent remettre l’éducation de ceux-ci à d’autres ?
    Et après, elles compensent leur manque de disponibilité avec leur porte-monnaie, croyant que l’argent achète tout ! Mammon s’insinue aussi par là !

    • « Pourquoi arracher si vite les enfants de leur foyer où ils se sentent en sécurité, où ils peuvent croître à l’abri de toutes les idéologies malsaines qui ont envahi l’espace éducatif public ? »

      Mais pas à l’abri des idéologies malsaines qui ont envahi certains foyers.

  5. cf le forum de la bioethique auquel j ai participé la semaine derniere…

  6. Quel pluralisme sur MPI : l’auteur(e?) de l’article s’insurge que l’on supprime la scolarisation à 2 ans, quand les commentateurs s’insurgent que l’on puisse scolariser avant 4 ans.
    Ce qui pourrait bien montrer finalement que la scolarisation à 3 ans est un bon compromis.

  7. MEUNIER-BERTHELOT Claude (Mme) says:

    Ce n’est pas le sujet !

  8. La fameuse Belkasem voulait déjà aller dans ce sens en disant que ce n’était pas aux parents d’éduquer leurs enfants, mais à l’êtat pour mieux les formater.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com